Attentat de Manchester : il n’existe pas 36 moyens de lutter contre les Kamikazes islamistes

manchester

France Police présente ses sincères condoléances au peuple britannique endeuillé par l’attaque Kamikaze perpétrée à Manchester.

Il n’existe pas 36 moyens de lutter contre des individus décidés à se faire sauter au milieu de la foule ou déterminés à commettre des tueries de masse avec à la clef un suicide by cop.

Il n’existe que trois moyens réels de lutter contre les Djihadistes. Soit neutraliser les terroristes avant qu’ils ne passent à l’acte. Soit les écarter de la société en les plaçant en détention. Soit les expulser pour qu’ils aillent se faire sauter ailleurs et notamment en Syrie ou en Irak.

L’opinion publique n’étant pas prête à accepter la première solution (bien que François Hollande ait autorisé des exécutions ciblées), il faut donc incarcérer les Français en lien avec la mouvance radicale et expulser ceux qui ne sont pas Français.

Le Syndicat France Police demande au président Macron de rompre avec la faiblesse et la lâcheté du gouvernement socialiste précédent qui n’a pris aucune mesure réellement efficace durant cinq années pour lutter contre le terrorisme.

L’action du député socialiste Sébastien Pietrasanta, renvoyé au demeurant en correctionnel pour concussion, a été nullissime. La commission dont il a été rapporteur n’a servi à rien.

La seule philosophie de cette commission a été de tenter de faire avaler à l’opinion publique l’idée qu’il fallait accepter de vivre avec le terrorisme et compter nos morts.

La guerre contre des Etats voyous comme l’Iran doit être totale mais la pacification du Moyen-Orient prendra des décennies, si un jour elle aboutit.

La France ne peut pas attendre. Notre Nation doit prendre des mesures urgentes au plan national pour protéger dès maintenant la vie nos compatriotes.

Il est indispensable d’empêcher le retour sur notre sol des Français partis combattre à l’étranger au nom de Daesh, y compris par la déchéance de leur nationalité. Leur retour en France conduira à un bain de sang.

-