Elections professionnelles 2018 : revendications prioritaires portées par le syndicat France Police – Policiers en colère

armes policiers.jpg

● Droit au port d’arme pour les personnels administratifs, techniques et scientifiques sur volontariat.

● Mettre fin au piston pour les mutations et l’avancement.

● Publier les listes de mutations six mois au moins avant la prise de poste (pour organiser son déménagement).

● Application stricte de la règle des 11 heures de repos obligatoire entre deux prises de service.

● Fermeture systématique et immédiate des locaux de police
présentant un risque en matière d’hygiène ou de sécurité à l’initiative des gradés du CEA.

● Immobilisation systématique et immédiate à l’initiative du chef de bord de tout véhicule présentant un risque pour la sécurité ou manifestement trop polluant.

● Véritable droit d’accès à la formation continue.

● Gratification de 80 € pour chaque lettre de félicitations.

● Gratification de carrière par tranche décennale (1000 € à dix ans, 2000 € à vingt ans et 3000 € à trente ans).

● Obtenir la pose d’une stèle Place Beauvau en hommage aux policiers Harkis de la Force de Police Auxiliaire.

● CRS : augmentation annuelle de l’IJAT (indexée sur l’inflation). Amélioration des conditions de logement. Refonte de la doctrine d’emploi.