La France s’apprête à dérouler le tapis rouge pour accueillir 130 de ses pépites parties jouer les équarisseurs pour Daesh en Syrie : et là, pas de risque de trouble à l’ordre public ?

retour terroristes daesh France

Le syndicat France Police – Policiers en colère demande la déchéance de nationalité pour ces terroristes rendue possible par les articles 23-7, 23-8, 25 et suivants du code civil.

Les services de police sont saturés, les prisons sont pleines, les caisses de l’Etat sont vides pour entretenir ces « chances » pour le France.

130 terroristes rapatriés, c’est autant d’attentats potentiels qui coûteront la vie à des centaines ou des milliers de Français innocents.

La DGSI n’aura pas les moyens de suivre h24 ces monstres à leur sortie de détention. Croire qu’ils renonceront à la poursuite de leur projet morbide sur notre sol est juste irréel.

En leur retirant la nationalité française, le problème de leur rapatriement ne se posera plus.