Commercialisation de Hijabs de sport chez Decathlon : France Police – Policiers en colère saisit la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes)

hijabs décathlon plainte islam radical police nationale syndicat de police.png

Notre syndicat de police constate que l’enseigne Decathlon encourage les dérives sectaires en faisant la promotion et en commercialisant cet objet religieux généralement utilisé pour une pratique rigoriste de l’Islam.

Cet enseigne commerciale incite nos compatriotes au repli identitaire ce qui créé un trouble à l’ordre public.

A ce titre, France Police – Policiers en colère demande à la Miviludes d’étudier les conséquences juridiques de cette action commerciale et d’envisager l’interdiction de cette vente.

Un arrêté préfectoral interdisant une telle commercialisation pour trouble à l’ordre public pourrait être envisagé tout comme la saisine du procureur de la République pour poursuivre les éventuelles infractions pénales.

L’article 225-4-10 du code pénal prévoit et réprime la dissimulation forcée du visage. En vendant un objet servant à la commission de l’infraction, ne serait-il pas possible de poursuivre Decathlon pour complicité par fourniture de moyen en tant que personne morale ?