Violences policières : après avoir expliqué durant des mois que les Gilets jaunes étaient tous des factieux, BFM TV se retourne désormais contre la police nationale

police gendarmerie violences policières

France Police – Policiers en colère dénonce depuis des mois une grossière manipulation médiatico-politique. La macronie essaye de réduire le mouvement des Gilets jaunes à un simple affrontement entre d’un côté, des casseurs factieux et de l’autre, des policiers violents commettant bavures sur bavures.

Pendant que de pseudos spécialistes autoproclamés se masturbent intellectuellement sur la question du maintien de l’ordre, on évite de parler du fond, à savoir le ras-le-bol des Français de la politique conduite par ce gouvernement.

Le colonel de gendarmerie Di Meo vient de dénoncer publiquement des violences policières dans le cadre des Gilets jaunes. Soit. Mais si violences policières il y a eu, cette violence est exclusivement celle du gouvernement, pas celle des policiers qui ne font qu’appliquer les ordres ultra-répressifs reçus de la part l’autorité administrative.

Les revendications portées par les Gilets jaunes restent soutenues par au moins 75% des Français.

Dans le même temps, un sondage publié aujourd’hui indique que 76% des Français ont confiance dans leur police, tandis que 39% des sondés jugent le maintien de l’ordre contre les Gilets jaunes « excessif ». Et ils sont 72% à penser que les policiers ne sont pas assez formés.

Les résultats de ce sondage indiquent très clairement que les Français ne sont pas dupes et qu’ils ont parfaitement conscience que la police nationale est instrumentalisée par des politiciens qui profitent du pouvoir que leur confère leur élection.

CRS violences policières