Les policiers n’ont pas besoin d’un article 24 d’une énième loi ! Il faut d’abord que la Justice commence par appliquer le code pénal existant et incarcère enfin les voyous !

Stop aux rappels à la loi et autres « sanctions » alternatives à la détention !

Seule une véritable réforme de la légitime défense protégera les forces de l’ordre des nouvelles menaces contemporaines : refus d’obtempérer, gangs de narcotrafiquants, émeutiers..

Tout le reste, c’est du vent.. Mais les courants d’air permettent à nos politiciens d’exister et d’éviter d’aborder les sujets qui dérangent comme les dealers qui balancent par les fenêtres les voisins qui gênent le trafic de stupéfiants..

La vie d’un malfrat sera toujours plus précieuse aux yeux des politiciens et des médias que celle d’un policier, d’un douanier ou d’un gendarme..