La manifestation prévue ce jour à Paris à la mémoire de notre collègue Aurélia qui s’est suicidée en septembre dernier a été interdite par la Préfecture de police

Notre syndicat devait envoyer une délégation à ce rassemblement statique.

Nous regrettons le deux poids deux mesures en matière d’interdiction de manifester dans notre pays.

Lorsqu’il s’agit de dénoncer de prétendues violences policières racistes, le gang des Traoré se voit dérouler le tapis rouge pour venir déverser publiquement sa haine de la France et de sa police.

Mais lorsque des collectifs de policiers souhaitent se faire entendre pour dénoncer le fléau des suicides au sein de la police nationale, ils sont bâillonnés.

Aurélia a laissé un mot pour expliquer son geste ultime : « parce que je ne compte pas ».

En muselant les policiers qui souhaitent se faire entendre, les pouvoirs publics confirment en effet que les flics ne comptent pas.

Pour se remonter le moral, nous vous proposons une petite vidéo de notre délégué Bruno ATTAL en attendant de nouvelles révélations fracassantes sur notre chaîne YouTube Touche pas à mon flic !

Force et honneur !