Pronostic vital engagé d’un des deux policiers blessés par balle à Herblay : France Police – Policiers en colère exige de toute urgence une réforme de la légitime défense pour les forces de l’ordre

Deux policiers ont été attaqués hier soir par plusieurs individus dans le Val d’Oise. Les assaillants ont réussi à s’emparer des armes de nos collègues puis ont fait feu sur les fonctionnaires.

Policiers, gendarmes et douaniers devraient pouvoir juridiquement ouvrir le feu avant les criminels. Une nouvelle fois, des policiers sont tombés à terre et leurs assaillants sont en fuite.

Les notions de proportionnalité, d’absolue nécessité et de temps rapproché, doivent être supprimées du texte.

Foncer avec un véhicule sur un agent de la force publique pour le tuer ou lui tirer dessus avec une arme à feu est devenu un acte banal et quotidien.

Si les policiers peuvent juridiquement tirer les premiers et qu’il y a également des morts du côté de la vermine, ces actes criminels diminueront.

Les forces de l’ordre payent aujourd’hui le prix fort de quarante années de laxisme judiciaire ayant entraîné un sentiment d’impunité chez les voyous.

Impunité totale pour les tueurs de flics mais tolérance zéro contre l’automobiliste ayant dépassé la vitesse de 1 km/h ou contre le manifestant hospitalier trop bruyant.

On nous prend vraiment pour des cons. Force et honneur.

Port du masque et autres restrictions obligatoires : sauver des vies ou habituer les populations à des régimes autoritaires ?

Vous êtes nombreux à demander la position de notre organisation syndicale sur les mesures Covid et notamment sur le port obligatoire du masque.

Exercice difficile que de donner une position sur ce sujet tant l’Establishment a divisé la France en deux camps : celui du bien et celui du mal.

D’un côté, on trouve les gentils qui sauvent des vies en disant amen à toutes les mesures et restrictions imposées par le gouvernement et, de l’autre, les méchants, qui propagent le virus et tuent des gens en ne respectant pas les diktats sanitaires du politburo parisien.

Dans un tel contexte idéologique, reste-t-il une place pour le débat et la réflexion ? Pas sûr..

Mais force est de constater que les bureaucrates qui imposent aujourd’hui le port du masque aux Français sous peine d’amende sont les mêmes qui avaient interdit aux policiers et aux gendarmes de mettre un masque au début de la pandémie..

Concrètement, nous retiendront la dissonance entre les avis médicaux des différents spécialistes qui ne savent finalement pas grand chose et sont capables de dire tout et son contraire..

On ne connait d’ailleurs toujours pas l’origine précise de ce virus.. Aucune enquête internationale sérieuse n’est pour l’heure conduite..

De Didier Raoult à Jean-François Delfraissy en passant par Olivier Véran, les avis sont loin d’être unanimes sur les mesures à prendre..

La grippe tue en moyenne 650.000 personnes chaque année. Le nombre de décès attribués au Covid19 vient d’atteindre le million après environ une année de pandémie si l’on considère que l’épidémie était déjà active en octobre dernier à Wuhan.

Ainsi, sur une annuité, quoi qu’on en dise, en terme de mortalité, le Covid19, ce n’est qu’une grosse grippe qui nécessite toutefois, certes, d’avantage d’hospitalisations en réanimation que la grippe.

Le problème principal, c’est donc bien le manque de lits en réanimation. Pour exemple, la France possède proportionnellement moins de lits de réanimation que l’Italie.

Plutôt que de créer de manière massive des lits en réanimation, le gouvernement préfère imposer le port d’un masque dont l’efficacité semble très aléatoire. De nombreux Français conservent d’ailleurs le même masque plusieurs jours à cause de son coût exorbitant.

Imposer des mesures restrictives des libertés collectives et individuelles est la décision du gouvernement Français. D’autres pays ont fait des choix différents en misant sur la responsabilité de leurs concitoyens.

Les privations de liberté imposées aux Français sous couvert de lutter contre le Covid frustrent une partie de la population et font un peu plus monter la mayonnaise.

Tôt ou tard, nous risquons de le payer avec des manifestations violentes dans les rues. Notre société a besoin d’apaisement.

Nos concitoyens ne comprennent plus que le gouvernement puisse être aussi autoritaire avec la France d’en bas qui ne passe pas sa vie masquée et si faible avec des terroristes de 25 ans qui se font passer pour mineurs isolés avec la bénédiction de ces mêmes pouvoirs publics..

Nous prendrait-on pour des cons ?

Nouvel attentat contre Charlie Hebdo à Paris : 2 auteurs en fuite, 4 victimes dont 2 en urgence absolue et beaucoup de colère..

Ras-le-bol de la pseudo union nationale autour des attaques terroristes islamistes !

De la colère. Beaucoup de colère. Cet attentat aurait probablement pu être évité si les pouvoirs publics n’avaient pas accueilli avec des roses les individus revenus de Syrie après avoir combattu sous le drapeau de Daesh.

A de multiples reprises, France Police – Policiers en colère a alerté sur l’absence d’incarcération ou sur les remises en liberté de nombreux individus radicalisés.

Pour l’heure, si nous ne connaissons pas le profil des terroristes ni celui des commanditaires, il est évident que la faiblesse de la France face aux terroristes facilite le passage à l’acte des djihadistes sur le sol Français.

Mais tout va bien.. L’audimat de BFM WC explose et les politiciens font leur publicité en affichant leur prétendue fermeté..

Une nouvelle fois, nos collègues doivent exposer leur vie pour neutraliser ces terroristes.

Mais ce sur quoi BFM WC met l’accent, c’est le bon port du masque par les militaires chargés de sécuriser le site de l’attentat !!!

Ouf ! On est sauvé.. Le port du masque est respecté.. A vomir..

Alors que les Français sont majoritairement favorables à 55% à la peine de mort, la Macronie remet au goût du jour la politique du chiffre qui absout narcotrafiquants et proxénètes et criminalise consommateurs de stups et de chair..

Lorsque les détenus de la prison de Fresnes acclament leur idole Dupond-Moretti, ces multirécidivistes ne s’y trompent pas ! Oui, le crime a bien au ministère de la justice le meilleur gardien du business des trafiquants.

Mais se faire applaudir par les taulards et siffler par les familles de victimes, ça peut tout de même faire désordre, surtout si l’on s’en réfère aux sondages qui indiquent un ras-le-bol de l’opinion publique face au laxisme judiciaire..

Alors pour que l’opinion publique ne s’aperçoive pas trop que le gouvernement est du côté de la vermine, on peut compter sur monsieur Darmanin ! Il promet à qui veut l’entendre une police musclée avec le retour de la fameuse politique du chiffre ! Un régal !

Autant dire que les arrestations policières vont exploser ! A vos statistiques messieurs les commissaires ! Du chiffre, du chiffre, du chiffre !

Mais ce qui intéresserait certainement davantage nos concitoyens en matière de statistiques, ce serait de transposer les chiffres des individus arrêtés par la police de Darmanin avec les chiffres des prévenus remis en liberté par la justice de Dupond-Moretti…

Mais là attention.. Terrain glissant..

Les narcotrafiquants qui adulent notre bon ministre de la Justice seront bientôt les premiers employeurs de France en France, s’ils ne le sont pas déjà.. Et ils sont quant à présent l’un des principaux leaders économiques du pays.. Alors touche pas à mon dealer !

Plutôt que de légaliser le cannabis pour mettre les gangs en faillite, le gouvernement préfère demander du chiffre aux policiers en matière de verbalisations de consommateurs..

Après l’impôt sur la route avec les radars et les péages, après l’impôt Covid avec les attestations rédigées au crayon de papier, voici un nouvel impôt sur la consommation de stupéfiants.. Et cet impôt sera évidemment exclusivement prélevé sur les clients !

Et oui ! En stups comme ailleurs, les grandes entreprises ne payent pas d’impôt ! C’est bien connu.. Alors pourquoi s’attaquerait-on aux dealers, d’autant que selon la Macronie la prison n’est pas la solution ?

Collègues ! A vos PVE (procès-verbaux électroniques) !!! Et surtout du chiffre, du chiffre, du chiffre et encore du chiffre pour alimenter les caisses de l’Etat et les statistiques !!! Votre Garde des sceaux compte sur vous !!!! Pour sauver les apparences..

Une association de défense de policiers LGBT demande au syndicat France Police – Policiers en colère de censurer son dernier article au motif que la photo de Jean-Marie Bigard serait homophobe !

Notre syndicat de police publie ici la réponse adressée à cette association :

Chers collègues et ami(e)s de l’association FLAG.

Notre organisation syndicale France Police – Policiers en colère condamne avec la plus grande fermeté toute forme d’homophobie ou de discriminations à l’égard de la communauté LGBT.

Nous considérons que le message porté par Jean-Marie Bigard sur son tee-shirt n’est pas une attaque visant des personnes en raison de leurs orientations sexuelles. Ce message est exclusivement politique et il s’adresse à la bien-pensance en général et à la classe politique en particulier et ce, quelque soit évidemment l’orientation sexuelle desdites personnalités politiques.

Ce message ne vise en aucune façon à blesser des personnes en raison de leurs préférences sexuelles.

La question que vous soulevez a déjà été débattue entre les instances de la Ligue de Football Professionnel et la ministre des sports. Je vous renvoie aux conclusions de ce dialogue.

Nous concernant, il va de soit que nous refusons l’auto-censure que vous exigez de nous. Nous ne supprimerons pas notre post de notre page Facebook puisque nous ne considérons pas qu’il est de nature à discriminer quiconque en raison d’une orientation sexuelle supposée.

Cette publication relève de la liberté d’expression et ne vise aucunement la communauté LGBT. Les personnes attaquées dans ce post (Omar Sy, Camélia Jordana et Jérôme Rodrigues) sont critiquées par rapport à leurs prises de positions politiques contre les forces de l’ordre en général et contre la police nationale en particulier.

Ces personnalités médiatiques ne sont évidemment pas attaquées en raison de leurs orientations sexuelles. D’ailleurs, vous le savez parfaitement.

Concernant votre question sur notre position relative aux « LGBTphobies » au sein de notre profession, nous sommes clairs à ce sujet : elles relèvent, comme le racisme, du pur fantasme.

Les policiers ne sont pas homophobes, ni racistes. A ce titre, nous ne voyons pas la nécessité de militer pour la mise en place de mesures supplémentaires à celles déjà existantes au sein de notre administration.

Les très rares cas de policiers homophobes ou racistes doivent être traités individuellement conformément aux procédures administratives et judiciaires en vigueurs, lorsque naturellement ces faits ont été réellement commis.

Je suis certain que vous ne défendez pas la ligne « Castaner » qui prône la condamnation sur « soupçon avéré » ?

Nous sommes étonnés que vous ne demandiez pas directement à Jean-Marie Bigard de retirer son tee-shirt et son masque mais que vous passiez par notre syndicat de police pour vous plaindre de lui..

Nous diffuserons de manière ouverte cette réponse sur nos réseaux sociaux pour que les choses soient totalement transparentes entre les membres de votre association et nous.

Nous garderons naturellement confidentiel le contenu du courriel que vous nous avez adressé. Charge à vous de le rendre public si tel est votre désire.

Recevez, très chers collègues de l’association FLAG, toute notre affection professionnelle la plus sincère.

Bien cordialement.

Michel Thooris, secrétaire général de France Police – Policiers en colère !

Merci Monsieur Jean-Marie Bigard ! Pour avoir soutenu à plusieurs reprises les policiers contre la bien-pensance, notre organisation envoie à l’humoriste sa carte de membre d’honneur au syndicat France Police – Policiers en colère !

Pour avoir défendu la police nationale et s’être idéologiquement opposé aux Omar Sy, Camélia Jordana et autres Jérôme Rodrigues, Jean-Marie Bigard est devenu la nouvelle cible de cette extrême-gauche qui a méthodiquement détruit le mouvement des Gilets jaunes en le transformant en un affrontement entre policiers et casseurs.

Rappelons qu’à ses origines, le mouvement des Gilets jaunes regroupe essentiellement sur les ronds-points et aux péages des autoroutes, la France d’en-bas qui travaille. Il s’agit majoritairement des classes moyennes et populaires issues de la province ou de la périphérie des grandes villes d’où elles ont été chassées par les bobos.

Ces gens ordinaires, contrairement aux « artistes » et à la racaille, n’ont jamais de démêlé avec la police ou la gendarmerie et sont parfaitement conscients de la nécessité et de l’utilité de ces services publics.

Insupportable toutefois pour cette ultra-gauche qui est en réalité la meilleure alliée de la Macronie en discréditant toute forme d’opposition politique par la violence, la calomnie et l’injure..

Au-delà de ces fossoyeurs de la Nation, toutes nos légitimes revendications citoyennes et policières restent sur la table ! On ne lâche rien ! Force et honneur ! Et comme dirait Jean-Marie Bigard : qu’ils aillent se faire en…. !

Dupond-Moretti démission ! Suite aux abjectes déclarations du Garde des Sceaux, le syndicat France Police – Policiers en colère exige son départ immédiat de la Chancellerie !

dupond-moretti démission

Selon le ministre de la Justice, les Français devraient s’inquiéter du Covid mais certainement pas de l’insécurité qui serait un simple fantasme.

Est-il utile de faire ici de la surenchère en dressant la longue liste des noms de policiers, de gendarmes et de citoyens lambdas massacrés ces dernières semaines par la vermine si précieuse aux yeux d’Eric Dupond-Moretti ?

Pour justifier le massacre du chauffeur de bus à Bayonne, BFM WC affirme que ce serait le conducteur qui aurait porté le premier coup au groupe de délinquants. La vermine se serait alors simplement défendue en état de légitime défense.. Circulez, il n’y a rien à voir ! Salaud de chauffeur raciste et violent ! Pauvres jeunes, stigmatisés et discriminés !

Transformer les auteurs en victimes et les victimes en auteurs, c’est tout un art, celui de cette jolie classe médiatico-politique qui impose sans partage sa pensée unique partout et tout le temps.

Entre un ministre de l’Intérieur qui semble vouloir s’attaquer aux criminels et un ministre de la Justice qui veut les défendre, la Macronie joue sa partition préférée, celle du « en même temps »..

Les lignes idéologiques entre Darmanin et Dupond-Moretti sont irréconciliables. La fracture entre les Français et leur Justice ne pourra être résorbée sans le départ immédiat de Dupond-Moretti de la place Vendôme. Il en va de la sécurité des Français.

Meurtre du brigadier de police Eric Monroy : le syndicat France Police – Policiers en colère exige une réforme de la légitime défense autorisant les policiers et les gendarmes à ouvrir le feu en cas de refus d’obtempérer

policier tué le mans eric monroy refus d'obtempérer légitime défense

Hier soir, une délégation du syndicat France Police – Policiers en colère a été reçue de manière individuelle par le Directeur Général de la Police Nationale, monsieur Frédéric Vaux et le Directeur Départemental de la Sécurité Publique Emmanuel Morin.

Julien Bernard, Patrice Jupille et Wilfried Drouet ont pu échanger avec le DGPN et le DDSP sur les points suivants :

– Demande de mise en place d’un soutien psychologique pour les collègues de nuit du commissariat du Mans.

– Soutien financier à la famille de notre collègue décédé avec la garantie que la compagne d’Eric Monroy sera bien bénéficiaire de la pension de réversion de veuvage malgré que le couple était pacsé mais non marié.

Le DGPN a assuré aux représentants de France Police – Policiers en colère qu’il va suivre personnellement le dossier. Notre organisation syndicale le remercie pour son écoute et sa disponibilité dans ces moments tragiques.

En outre, notre syndicat a demandé à ce que l’enveloppe budgétaire de la prime covid19 allouée à la DDSP de la Sarthe soit intégralement reversée à la famille d’Eric Monroy.

Soucieux de ne pas instrumentaliser la mort de notre collègue à des fins syndicales, la délégation n’a pas abordé d’autres revendications.

Néanmoins, nous rappelons à travers cet écrit que notre organisation syndicale est la seule à se battre pour obtenir une reforme de la légitime défense qui permettrait aux policiers et aux gendarmes de faire feu en cas de refus d’obtempérer.

Après la couillonnade de la prime Covid19 et malgré le déluge de contraventions dressées, les policiers nuiteux vont se faire à nouveau bananer !

policiers nuiteux prime syndicats de police darmanin castaner verbalisation politique du chiffre

Une indemnité de 10 millions d’euros pour les nuiteux en 2021, c’est la belle promesse du gouvernement faite aux policiers.. Sauf que.. Comme pour la prime Covid19, il n’y a pas le mode d’emploi du versement des 10 millions !

Pour rappel, dans le cadre de la prime Covid19, la Macronie avait débloqué pour les policiers seulement 14 millions d’euros distribués uniquement à 21.900 policiers sur 146.000 agents ! Ainsi, seuls 15% des effectifs de la police nationale ont été « récompensés » pour leur action durant le confinement.

Problème ? La prime Covid19 a souvent été attribuée aux collègues ayant le plus verbalisé ou étant dans les petits papiers du patron local..

Les 10 millions d’euros promis aux nuiteux ne vont pas être ajoutés au budget 2021 mais simplement ponctionné de l’enveloppe budgétaire globale. On va ainsi déshabiller Paul pour habiller Jacques..

Mais surtout, ces 10 millions d’euros risquent à l’évidence d’être répartis avec la même clairvoyance que la prime Covid19 ! Et là ça promet !

Au lieu de cirer les pompes de Darmanin, les syndicats de police feraient mieux de dénoncer ce qui s’annonce être un énième scandale au sein de la police nationale !

On nous prend vraiment pour des cons !