Malgré la neutralisation d’une majorité de radars automatiques, la mortalité sur nos routes continue de baisser pour le troisième mois consécutif (-5,2% en novembre) !

baisse de la mortalité routière radars automatiques.png

Cette énième baisse prouve que les radars automatiques n’apportent rien en termes de sécurité mais servent exclusivement à créer un impôt routier déguisé.

Le syndicat France Police – Policiers en colère dénonce l’abandon des véritables missions de lutte contre les violences routières à savoir :

– La traque des comportements dangereux (non respect des distances de sécurité, queues-de-poisson, circulation à faible allure sur la voie centrale ou la plus à gauche..). Et la liste n’est pas exhaustive..

– La traque des chauffards sans permis ou avec un permis annulé.

– La traque des conducteurs sous l’influence des stupéfiants ou de l’alcool.

Une lutte efficace contre ces infractions graves nécessiterait le déploiement de nombreux effectifs de police et de gendarmerie, ce qui n’est évidemment pas rentable pour le gouvernement, contrairement aux radars automatiques.

En outre, les pouvoirs publics sont loin de faire les investissements indispensables pour améliorer notre réseau routier. Les belles promesses de consacrer la totalité de l’argent issu des contraventions aux infrastructures routières n’ont jamais été tenues. Déplorable !

17 décembre 2019 : estimation de la participation, Delevoye, la CFDT et FO..

estimation de la participation 17 décembre 2019 manifestations police nationale cgt

Selon nos estimations, environ 1 million de manifestants ont défilé dans les rues aujourd’hui partout en France.

Suite à la démission de Jean-Paul Delevoye pour des faits gravissimes, la CFDT et FO ont été absolument pitoyables en pleurnichant sur le départ du « monsieur retraites » du gouvernement.

Certains leaders syndicaux tels que messieurs Berger et Veyrier n’avaient plus de mot pour déclarer leur amour au haut-commissaire malgré les délits présumés commis par monsieur Delevoye.

Cela en dit long sur l’état du syndicalisme en France..

Malgré la trahison des syndicats de police qui se sont immédiatement couchés face au gouvernement en signant la destruction de notre statut spécial de retraites, le syndicat France Police – Policiers en colère reste solidaire de tous ceux qui se battent pour défendre leurs acquis sociaux.

L’objectif de la Macronie est d’obliger les Français à se tourner vers les contrats privés de prévoyance auprès des banques et des assurances.

S’il y a de moins en moins d’actifs pour financer les retraites, c’est uniquement en raison des baisses d’effectifs orchestrées par le pouvoir politique et du chômage endémique.

Restons solidaires entre générations ! Nos enfants le méritent !

On ne lâche rien ! Force et honneur !

Démission de Jean-Paul Delevoye : le premier ministre Edouard Philippe doit également quitter ses fonctions et mettre sa réforme des retraites à la poubelle !

delevoye edouard philippe castaner démission

Si les syndicats de police ne s’étaient pas empressés de vendre les collègues en se couchant immédiatement devant Delevoye, nous aurions pu profiter de la fragilisation du gouvernement pour tenter de sauver notre régime spécial de retraites !

Car ne nous y trompons pas, l’objectif de la Macronie est bien la destruction du système de retraites pour nous obliger à recourir à des contrats privés de prévoyance auprès des établissements bancaires.

Pour tenter de diviser les générations, Christophe Castaner a indiqué que seuls les policiers nés à partir de 1985 seraient impactés par la réforme.

Le syndicat France Police – Policiers en colère dénonce ces méthodes écoeurantes qui visent à opposer les collègues en fonction de leur âge. Notre syndicat restera solidaire de toutes les générations de policiers !

Après le scandale Delevoye, ce gouvernement est totalement discrédité et ne peut plus mener à bien cette réforme des retraites. Ce projet de loi doit être immédiatement abandonné !

On ne lâche rien ! Force et honneur !

lettre christophe castaner retraites police nationale syndicat de police trahison

Retraites : les syndicats de police disent amen à la lettre d’enfumage de Castaner !

Les syndicats de police ont une nouvelle fois trahi les collègues ! Mais cette fois-ci, ils ont également trahi l’ensemble des Français en soutenant une réforme dont même les confédérations syndicales les plus inféodées à la Macronie ne veulent pas !

Non seulement les syndicats de police plébiscitent cette ignoble réforme des retraites mais, de surcroît, ils ont éteint toutes les autres revendications des personnels de la police nationale !!!

Suicides, management, cycles horaires, conditions de travail, politique du chiffre, heures supplémentaires, travail de nuit, impunité des délinquants, légitime défense, ordonnance de 1945.. Aux oubliettes !!!

Collègues ! Découpez vos cartes syndicales et jetez-les au feu ! A vomir !

Les syndicats de police affirment avoir sauvé le régime spécial des policiers. Vraiment ?

Le syndicat France Police – Policiers en colère analyse pour vous la lettre de Christophe Castaner !

Dans ce courrier daté du 14 décembre, le ministre de l’Intérieur affirme : « les policiers (…) continueront (…) à bénéficier des dérogations à l’âge de départ à la retraite de droit commun. Par ailleurs, le projet de loi ne modifiera pas les limites d’âge actuellement en vigueur ».

Si Christophe Castaner parle de maintenir « des dérogations à l’âge de départ à la retraite », il n’écrit pas noir sur blanc que cet âge restera 52 ans ! Selon le ministre, la limite d’âge actuellement en vigueur de 57 ans ne sera pas modifiée.. Vraiment ?

A s’en tenir à ces premières lignes, l’instauration du régime universel n’aurait donc absolument aucun impact sur la retraite des policiers.. Sauf que..

Un peu plus loin, Christophe Castaner écrit : « la réforme s’appliquera, s’agissant des nouveaux recrutements, aux agents nés après 2004. Pour les autres agents, elle s’appliquera le 1er janvier 2025 et concernera (…) les membres du CEA et du CC nés à partir de 1985 ».

Mais de quelle réforme parle-t-on ??? Qu’est-ce qui va s’appliquer à nos collègues nés à partir de 1985 puisque, soit disant, rien ne change pour les policiers ???!!!

Sur la bonification d’ancienneté du 1/5e, Christophe Castaner promet qu’elle « sera remplacée par une surcotisation de l’employeur, pour garantir le niveau moyen actuel des pensions ». En clair, la bonification du 1/5e disparait !

Au moment du départ, que le pourcentage de la pension soit calculé en trimestres ou en points, les policiers ne bénéficieront plus des fameuses cinq années de cotisations gagnées tout au long de leur carrière !!!

Pour atteindre les 172 trimestres nécessaires au taux plein, il faudra travailler 43 années pleines ! Un policier entré à 24 ans dans la police nationale atteindra le taux plein à 67 ans !

Il faudra alors s’en remettre à une prétendue surcotisation de l’Etat pour éviter que notre manque de trimestres ou de points au moment du départ, n’impacte trop le montant de notre pension ! Ubuesque !

Quid du mode de calcul des pensions ??? Sur les six derniers mois ? Sur les 25 meilleures années ? Sur la carrière complète ? Mystère..

Aux oubliettes également la retraite anticipée ! Un policier qui aura atteint 27 années de services actifs sans avoir l’âge légal de départ à la retraite pourra aller bosser ailleurs s’il veut. Mais en aucun cas il ne pourra faire valoir immédiatement ses droits à la retraite anticipée !

Soit les syndicats de police ne savent pas lire, soit ils sont de mauvaise foi et font sciemment le jeu du gouvernement pour accompagner une réforme qui impactera un peu plus la qualité de vie des personnels du ministère de l’Intérieur. Dans les deux cas, ils nous prennent pour des cons..

Le syndicat France Police – Policiers en colère appelle les dissidents des syndicats de police en désaccords avec leurs organisations syndicales à nous rejoindre pour étudier ensemble les possibilités de poursuivre la lutte. Nous lançons également cet appel aux associations de collègues.

Courage à toutes et tous ! Force et honneur !

castaner retraitescastaner retraite 2castaner 3

Trahison ! Champions du monde ! Les syndicats de police sont les premiers à se coucher devant le gouvernement sans aucune garantie sur le dossier des retraites !

syndicats de police castaner retraites.png

Au nom de l’intersyndicale, Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité SGP Police Force Ouvrière, vient d’annoncer que le mouvement social dans la police nationale était suspendu !

Jusqu’aux dernières nouvelles, le syndicat France Police – Policiers en colère faisait partie de l’intersyndicale.. Sauf que les syndicats de police macronistes ne nous ont pas demandé notre avis et parlent en notre nom au titre d’une intersyndicale de façade !

Suite à cette annonce unilatérale, le syndicat France Police – Policiers en colère claque évidemment la porte de cette pseudo intersyndicale !

Nous appelons les collègues à cesser immédiatement le mouvement social comme le demandent Unité SGP Police FO, Alliance Police Nationale et l’Unsa-Police.

Collègues ! Vous avez élu ces types pour vous défendre.. Vous avez les représentants que vous méritez !!! Même la confédération CFDT qui sert pourtant de courroie de transmission à la social-démocratie dans le monde du travail, n’a pas encore reculé sur les retraites..

Collègues ! Ce qu’on vous promet aujourd’hui oralement sera détricoté demain et vous crèverez au travail ! Car ce que reprochent les politiciens aux policiers, c’est de vivre plus vieux !

Les syndicats de police vous vendent une victoire sauf que le 2 octobre dernier nous étions 27.000 à défiler dans les rues pour toute une série de revendications et pas seulement pour nos retraites !

Cocus vous avez été hier en décembre 2018 avec le fameux protocole d’accord.. Cocus vous êtes à nouveau aujourd’hui avec les retraites. Cocus vous serez demain encore.. Et par qui ? toujours les mêmes !

Découpez vos cartes syndicales et jetez-les au feu ! ! ! De toutes façons, les CAP perdent leurs pouvoirs de mutations et d’avancements ! ! ! Demain, vous n’aurez plus besoin de payer un timbre syndical pour évoluer dans votre carrière ! ! ! C’est l’administration qui décidera seule pour votre grade ou votre mutation..

Nous verrons comment il est possible de poursuivre la lutte après cet énième coup de couteau dans le dos ! On vous tient au courant !

Force et honneur !

Fameuses annonces d’Edouard Philippe : le premier ministre droit dans ses bottes pour tondre les Français !

edouard philippe

Destruction du système de retraites, flambée du prix des carburants, installation d’une nouvelle génération de radars fixes sur les routes.. Malgré l’hostilité d’une majorité de la population à l’égard de sa politique, la Macronie poursuit son travail d’appauvrissement de la France qui travaille.

Les seuls à se réjouir des annonces du premier ministre sont toujours les mêmes ; le Medef, Bruxelles et le CAC 40..

Le syndicat France Police – Policiers en colère reste totalement solidaire du mouvement social contre la réforme des retraites à l’échelle nationale.

Au niveau du ministère de l’Intérieur, il n’y a pas que notre régime spécial à sauver ! Notre syndicat se bat également pour la retraite des personnels administratifs, techniques et scientifiques, eux qui souffrent tout autant que nous les actifs.

Si notre organisation regrette que les syndicats de police ne se battent plus que sur la seule thématique des retraites en ayant totalement occulté les autres revendications, nous appelons néanmoins nos collègues à poursuivre les actions communes avec les syndicats de police de l’establishment. Nous ne devons faire aucun cadeau à ce gouvernement.

Les adhérents doivent faire pression sur leurs organisations syndicales pour exiger d’étendre le champ des revendications, notamment sur le terrain du pouvoir d’achat. La question des retraites n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan des souffrances des personnels.

On continue ! On ne lâche rien ! Force et honneur !

radar tourelleprix carburant