Estimation de la participation aux rassemblements anti-pass du 21 août 2021 : 480.000 manifestants partout en France

Au moment où la vaccination a été scandaleusement rendue obligatoire pour nos collègues gendarmes et que cette oukase sanitaire risque de s’appliquer aux fonctionnaires de la police nationale, la société civile se mobilise massivement pour dénoncer la dictature sanitaire impitoyable mise en place par la Macronie.

Il parait évident que le Covid est opportunément utilisé à des fins politiques pour fracturer la société française en deux camps en vue de l’élection présidentielle à venir.

D’un côté, les gentils qui acceptent la vaccination et la destruction de leurs libertés au nom d’une mauvaise grippe et de l’autre, les ordures qui ont le culot de critiquer la stratégie des sachants. Ces Français contestataires sont alors immédiatement qualifiés d’antisémites, de complotistes, d’extrémistes voire de criminels.. Rien que ça..

Notre syndicat de police tire la sonnette d’alarme. Une telle mobilisation en plein mois août laisse présager des manifestations encore plus massives en septembre avec un risque très élevé de graves troubles à l’ordre public.

Aucun de nos collègues n’a envie de revire des semaines de tensions avec la population lors de manifestations à haut risque.

En outre, notre syndicat s’opposera à toute obligation vaccinale pour les policiers.

Liberté, Liberté, Liberté ! Force et honneur !

Estimation de la participation aux rassemblements du 14 août 2021 contre le pass sanitaire : 460.000 manifestants partout en France !

Si une très légère baisse est observée pour ce week-end du 15 août, l’esprit des ronds-points tenus par les Gilets jaunes de la première heure s’invite dans ce combat pour la liberté.

Nous avons observé une hausse du nombre d’actions par rapport à la semaine précédente.

Des rassemblements concentrant légèrement moins de personnes mais plus nombreux, c’est la tendance pour ce week-end.

Pour compléter, week-end du 15 août oblige, notre dispositif d’observation et de comptage était moins dense qu’à l’accoutumée. Il nous a donc fallu un peu plus de temps pour fiabiliser nos chiffres avec une marge d’erreur de l’ordre de 20%.

Estimation de la participation à 15h aux manifestations contre le paSS sanitaire : 480.000 manifestants minimum partout en France

Notre estimation est réalisée sur la base de plus de 150 points de manifestations regroupant au moins 300 personnes. Nos chiffres sont calculés à partir d’un comptage de terrain combiné à un recueil de diverses sources fiables.

Une mobilisation aussi importante pour une première semaine d’août n’a jamais été observée en France.

Pendant que nos collègues sont massivement mobilisés au coeur des vacances d’été, les politiciens sont partis se mettre les orteils en éventail, regrettable.

Le rejet de la dictature sanitaire mise en place par la Macronie avec la complicité de l’ensemble des partis politiques d’opposition, est total. Il ne s’agit pas d’une petite poignée de complotistes agités..

Les décisions politiques autoritaires prises par nos dirigeants obligent une nouvelle fois les forces de l’ordre à faire face à des manifestations de grandes ampleurs.

Le gouvernement doit d’urgence revoir sa stratégie politique sanitaire pour éviter un embrasement de la situation et la constitution de rassemblements encore plus massifs à la rentrée en septembre.

Nos collègues n’envisagent pas de revivre le calvaire des manifestations de Gilets jaunes puissance X10 dans les semaines à venir.. C’est très clair.

Validation du paSS sanitaire par le conseil constitutionnel : la folie caporaliste l’emporte sur la raison libertaire..

Prochaine étape pour effacer du paysage public les Français qui refusent le vaccin et qui le font entendre ? Laisser les casseurs d’ultra-gauche s’infiltrer dans les manifs comme cela s’est passé pour les Gilets jaunes ? Ceux qui sont en désaccord avec le paSS sanitaire deviendront ainsi opportunément tous d’affreux séditieux complotistes qui cassent et tuent les autres, parce que non vaccinés et contestataires..

Des retraités volontaires pour contrôler les cartes d’identité et les paSS sanitaires des Français pendant que les flics ont l’interdiction de contrôler les dealers dans les cités et que nous n’avons pas le droit de prendre en chasse les braqueurs.. Est-ce une blague ? Non ! Pas du tout ! C’est l’une des nombreuses pistes tout à fait sérieuses envisagée pour faire respecter la dictature sanitaire mise en place dans notre pays..

La dernière fois que des Français ont contrôlé des Français en parallèle des services de police et de gendarmerie, c’était sous l’Occupation lorsque des miliciens à chapeaux se déplaçant en Traction, roulaient pour la Gestapo..

Notre syndicat de police n’est pas anti-vaccin, nous le répétons. La majorité de nos militants sont vaccinés. Mais nous ne voyons pas au nom de quoi il est possible d’exclure de la vie sociale une partie de nos concitoyens en raison d’un choix de santé qui leur appartient.

Policier brûlé au 2e degré au dos par un tir de mortier à Bonneuil-sur-Marne : il faut en urgence une réforme de la légitime défense permettant aux policiers et aux gendarmes d’ouvrir le feu sur les assaillants !

Cinq ans après les collègues immolés à Viry-Châtillon, rien n’a changé. Les collègues continuent de se faire cramer dans leurs véhicules de service en toute impunité !

Alors que l’Etat a été capable de déployer des moyens colossaux pour casser les mouvements indépendantistes corses et basques, l’exécutif ne lève pas le petit doigt lorsqu’il s’agit des dealers de cités..

Des muscles contre les Français qui refusent le vaccin mais pas de testicule face aux crevures qui tirent les policiers comme des lapins !

Et interdiction pour nos collègues de se défendre.. Dupond-Moretti veille au strict respect des droits et libertés de la vermine de banlieue, sa principale clientèle en tant qu’avocat mais aussi en tant que bon politicien..

Légitime défense ! Quel gros mot ! Nous allons encore nous faire traiter de syndicat d’extrême-droite par Linda Kebbab, elle qui refuse d’entendre parler de réforme de la légitime défense, préférant militer pour des lois bidons qui servent exclusivement les intérêts de la communication macroniste..

Aujourd’hui les policiers n’ont que deux alternatives : se laisser massacrer sans riposter et finir entre quatre planches ou se défendre et finir entre quatre murs !

Bienvenue en France !

Ausweis sanitaire macroniste : notre syndicat de police invite nos collègues à ne pas faire de zèle dans le cadre du contrôle des fameux pass sanitaires..

Alors que la bien-pensance est vent debout pour dénoncer de prétendus contrôles au faciès visant les gentils dealers de cités, pas un mot ou presque sur la mise en place d’une société dans laquelle la restriction devient la règle et la liberté, l’exception.

Car le pass sanitaire crée bien un apartheid entre vaccinés et non-vaccinés, un apartheid basé non pas sur la couleur de peau comme en Afrique du Sud mais sur l’orientation médicale des personnes, sur l’usage de leur libre arbitre en matière de choix de santé.

Pour la Macronie, il y a d’un côté les gentils vaccinés qui sauvent des vies et de l’autre, les méchants non-vaccinés qui tuent les gens..

Les populations à haut risque Covid ont toutes été vaccinées ou, du moins, elles ont eu la possibilité de recevoir les deux injections. Nous devrions donc pouvoir reprendre une vie normale..

Et bien non ! L’obsession du gouvernement est désormais de vacciner 100 % des Français pour écouler les doses de vaccins achetées à coups de milliards.

Et comme piquer de force des millions de gens pose quelques problèmes éthiques, techniques et logistiques, on rend la vie impossible aux non-vaccinés pour les obliger à se faire injecter l’élixir du bonheur..

En prime, malgré les millions de vaccinés, on nous remet petit à petit un masque sur la figure.. Le peuple est tellement plus mignon quand il ferme sa gueule et laisse s’exprimer les sachants..

Et bien sûr, c’est aux services de police et de gendarmerie qu’on confie cette noble mission de fliquer nos concitoyens pendant que les dealers vendent leur merde dans des supermarchés à ciel ouvert, bénéficiant de toute l’inertie de Dupond-Moretti, plus préoccupé par ses démêlés judiciaires personnels que par l’efficience de son ministère.

Soyons clairs. Notre syndicat de police est favorable au vaccin. Et la majorité de nos adhérents se sont fait vacciner. Ce n’est pas pour autant que nous considérons que ceux qui refusent le vaccin doivent faire l’objet d’une ségrégation au sein de leur propre nation.

Le point numéro quatre de la Charte du patient hospitalisé prévoit qu’un acte médical ne peut être pratiqué qu’avec le consentement libre et éclairé du patient.. Nos élites politiques et scientifiques feraient bien de relire ce texte avant de restreindre encore un peu plus les libertés de nos compatriotes..

Le syndicat France Police – Policiers en colère dépose plainte contre Eric Dupond-Moretti pour violation du secret de l’instruction et violation du secret professionnel dans l’affaire Théo

Invité de l’émission « Clique dimanche » présentée par Mouloud Achour, l’avocat Eric Dupond-Moretti divulgue au cours de l’interview (25/03/2018) plusieurs éléments du dossier judiciaire couvert par le secret de l’instruction.

Cette violation du secret de l’instruction est de nature à porter gravement atteinte à la présomption d’innocence de nos collègues en les mettant en cause directement sur la base d’informations pourtant protégées par le secret professionnel.

L’article 4 du décret n°2005-790 du 12 juillet 2005 relatif aux règles de déontologie de la profession d’avocat prévoit en effet que « l’avocat ne commet, en toute matière, aucune divulgation contrevenant au secret professionnel ».

L’article 5 précise que « l’avocat respecte le secret de l’enquête et de l’instruction en matière pénale, en s’abstenant de communiquer, sauf pour l’exercice des droits de la défense, des renseignements extraits du dossier, ou de publier des documents, pièces ou lettres intéressant une enquête ou une information en cours ».

L’article 11 du code de procédure pénale prévoit que « sauf dans le cas où la loi en dispose autrement et sans préjudice des droits de la défense, la procédure au cours de l’enquête et de l’instruction est secrète. Toute personne qui concourt à cette procédure est tenue au secret professionnel dans les conditions et sous les peines des articles 226-13 et 226-14 du code pénal ».

L’article 226-13 du code de procédure pénale sus-cité indique que « la révélation d’une information à caractère secret par une personne qui en est dépositaire soit par état ou par profession, soit en raison d’une fonction ou d’une mission temporaire, est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ».

Notre plainte est déposée auprès du Parquet et non devant la Cour de Justice de la République, les faits commis l’ayant été par l’avocat et non par le ministre de la Justice es-qualité.

Notre avocate, maître Emilie FARRUGIA nous représentera dans ce dossier.

Pass sanitaire obligatoire, obligation vaccinale, quarantaine obligatoire, flicage des bars et des restaurants : l’âme du Gaulois réfractaire est inscrite dans l’ADN de notre nation, croire qu’on peut encercler le peuple comme à Alésia est une faute historique majeure

Des policiers non vaccinés arpenteront bientôt bars et restaurants pour vérifier si les tenanciers contrôlent bien les pass sanitaires de leurs clients. Et en cas de manquement, un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende, au gnouf le restaurateur ! Absurde ?

Finalement, les seuls jamais ciblés par la dictature sanitaire, ce sont les dealers. Toujours pas besoin de pass sanitaire pour se rendre sur les milliers de points de vente à ciel ouvert.. En revanche, pass sanitaire obligatoire pour prendre le train ou aller au stade.. Absurde ?

En 1986, le nuage radioactif de Tchernobyl s’était brutalement arrêté à nos frontières selon le professeur Pellerin, médecin français et expert en radioprotection à la solde du pouvoir politique de l’époque.

A la même période, des médecins et des politiciens français ont délibérément écoulé en toute connaissance de cause des poches de sang contaminé par le virus du Sida à des hémophiles. Bilan ? Quinze ans plus tard en 1999, Laurent Fabius et Georgina Dufoix sont relaxés par la Cour de justice de la République. Seul le docteur Michel Garretta servira de fusible dans cette affaire et sera condamné à quatre ans de prison ferme.

La confiance dans la parole publique des politiciens et des médecins est-elle pour autant ébranlée ? Non à en croire les instituts de sondages qui n’ont qu’un seul objectif : envoyer Marine Le Pen au second tour de la présidentielle 2022 pour faire réélire Macron..

Selon les très honnêtes et très transparents instituts de sondages, une majorité de Français serait de manière inconditionnelle en accord avec les mesures liberticides prises par le gouvernement qui veille sur leur santé (mentale ?)..

Notre syndicat de police est-il complotiste ? Sommes-nous anti-vaccins ?

Non ! Nous sommes pour la liberté ! Nous nous sommes battus pour que les collègues qui souhaitaient se faire vacciner aient accès prioritairement aux doses tout comme nous nous battons pour que les policiers ne souhaitant pas se faire vacciner puissent être respectés dans leurs choix de santé.

Le climat en France devient totalement irrespirable..

La Macronie met en place une société de la surveillance, basée sur la délation, où tout le monde contrôle tout le monde avec en trame de fond la menace invisible d’une mauvaise grippe qui justifie les pires violations de nos libertés individuelles et l’enfermement d’un peuple.

Le problème ? Lorsque la cocotte minute va exploser, ce sont nos personnels qui vont être exposés en première ligne pendant que les politiciens resteront bien au chaud planqués dans les palais de la République..

L’alerte est lancée..

Alors qu’ils ont sauvé des vies d’enfants et qu’ils devraient être décorés pour acte de bravoure, nos collègues de la SUGE SNCF sont poursuivis comme de vulgaires criminels pour meurtre et mis en examen !

Les deux agents SNCF ayant abattu un individu menaçant des enfants avec un couteau à la gare d’Ermont-Eaubonne ont été mis en examen par la justice de Dupond-Moretti pour meurtre !

Ils risquent désormais des années de prison, juste pour avoir protégé la vie d’innocents enfants.

Notre syndicat France Police – Policiers en colère appellent l’ensemble des personnels des forces de sécurité et leurs représentants à se rapprocher de nous et à soutenir à nos côtés l’indispensable réforme de la légitime défense que nous sommes les seuls à porter.

Collègue ! A chaque instant, tu risques l’incarcération juste pour avoir fait ton travail ! Il faut changer la loi, c’est urgent. Demain, c’est toi qui risque d’être broyé par le rouleau compresseur politico-médiatico-judiciaire comme nos collègues dans l’affaire Zecler ou comme les collègues de la SUGE dans ce dossier !

On ne lâche rien ! On est là ! Force et honneur !