Edouard Philippe devant le Sénat : alors que le gouvernement nous explique depuis 4 mois que les masques et les tests ne servent à rien, la Macronie base désormais toute sa stratégie de déconfinement sur les masques et les tests..

discours d'edouard philippe du 5 mai 2020 au sénat déconfinement covid 19 coronavirus

Depuis le début de la crise sanitaire, les policiers et les gendarmes sont priés de relever les infractions Covid19 sans porter de masque. Pourtant, aujourd’hui, le port du masque va être imposé à l’ensemble de la population française.

Chaque jour, nous en apprenons un peu plus sur les « imprécisions » en matière de communication de l’Exécutif.

En effet, selon plusieurs scientifiques, le Covid19 aurait été déjà en circulation sur le territoire français dès le mois de décembre 2019.

Toujours selon plusieurs chercheurs, le Coronavirus ne proviendrait pas d’un steak de Pangolin. Le virus se serait bel et bien échappé accidentellement d’un laboratoire installé à Wuhan en Chine.

Certains experts ont plaidé pour la stratégie de l’immunité collective. Cette méthode passe par une libre circulation du virus pour permettre à 70% de la population au moins d’être en contact avec la maladie pour garantir une immunité collective.

Une question se pose. Dès lors qu’on leur a interdit de porter un masque pourtant nécessaire, les policiers et les gendarmes ont-ils été utilisés à leur insu comme vecteur potentiel du covid19 pour amplifier le processus d’immunité collective de la population française ?

Après sept semaines de confinement, le premier ministre Edouard Philippe se rend compte des effets délétères du confinement et de son non respect en banlieues.

Quel aveu de faiblesse de la part d’un gouvernement ayant lui même amplifié la défiance des voyous vis-à-vis du confinement en vidant les prisons françaises..

Si la France avait eu des tests et des masques en quantité suffisante, notre nation aurait pu appliquer la même stratégie qu’à Taïwan et éviter un confinement cataclysmique.

Toute la lumière devra être faite sur la communication et les choix à géométrie variable de la Macronie.

La désinformation en marche : médias et politiciens profitent du dérapage individuel de deux policiers pour éclipser l’attentat terroriste islamiste commis hier contre nos collègues à Colombes

police attentat colombes propos raciste île saint denis bicot policiers suspendus

Si effectivement deux fonctionnaires de police ont tenu des propos racistes tout à fait condamnables dimanche à l’Île-Saint-Denis, les médias se gardent bien de préciser qu’avant ce dérapage individuel, d’autres policiers ont sauvé la vie du cambrioleur présumé.

Pour tenter d’échapper à la police, le mis en cause s’est volontairement jeté dans la Seine. Il a été sauvé de la noyade in extremis par nos collègues l’ayant repêché en se jetant eux-mêmes à l’eau au péril de leur vie.

Mais évidement, politiciens et médias retiendront seulement les propos imbéciles de deux collègues en occultant la bravoure dont ont fait preuve les autres policiers impliqués dans cette opération de police.

Une aubaine pour l’Establishment qui n’en demandait pas tant ! L’occasion pour lui de discrètement banaliser et éclipser l’attentat terroriste islamiste commis hier à Colombes à la voiture bélier contre nos collègues par un militant pro-palestinien ayant fait allégeance à Daesh..

Si la Macronie a été très prompte pour immédiatement suspendre les deux policiers dans le 9.3., le parquet antiterroriste, lui, est plus dans une version diesel qu’essence, s’agissant de terrorisme..

A ce stade et malgré les éléments à charge, certains « spécialistes » soupçonnent une instabilité psychologique de l’auteur de l’attentat.. Une seconde aubaine qui, potentiellement, pourrait permettre de transformer un attentat terroriste en un simple acte isolé d’un fou..

On nous prend vraiment pour des cons..

Alors que la Macronie a orchestré une répression totale contre les Gilets jaunes et que le gouvernement applique le principe de tolérance zéro contre la maman ayant rempli son attestation de déplacement au crayon, le préfet de police de Paris Didier Lallement ordonne aux policiers d’éviter tout contact avec les émeutiers de cités ne respectant pas le confinement

contraventions covid19

C’est un appel général de TNZ750 enregistré et diffusé clandestinement sur les réseaux sociaux qui a mis le feu aux poudres.

Alors que les cités flambent toutes les nuits, la préfecture de police de Paris a demandé à nos collègues d’éviter tout contact avec les perturbateurs. En clair ? Laisser les émeutiers agir en toute impunité malgré le confinement imposé au reste de la population française.

Alors que les armes de force intermédiaire (LBD40 et GLI F4) ont causé des dizaines de mutilations parmi les Gilets jaunes, s’agissant des voyous de quartiers, pas question de risquer de les blesser..

Dans la suite de son message, la préfecture de police de Paris a demandé à nos collègues de faire un usage raisonnable et raisonné des armes de force intermédiaire, ce qui signifie en jargon policier que les collègues ne sont pas couverts en cas de blessé..

135 euros pour la grand-mère ayant mal rempli son attestation de déplacement mais impunité totale pour ceux qui brûlent, pillent et agressent nos collègues toutes les nuits..

Etre fort avec les faibles et faible avec les forts c’est tout un art, l’art de la politique..

Collègues ! A vos PVE..

L’efficacité du confinement strict à la Française semble de plus en plus discutable..

confinement fracture police population verbalisations police gendarmerie covid19

Alors que les conditions de déplacements des Français restent très restrictives, les visites en EHPAD sont à nouveau autorisées depuis lundi, une décision politique incompréhensible pour beaucoup de nos compatriotes, toujours contraints au confinement strict.

Alors que la Suède a décidé de ne pas confiner sa population, le taux de mortalité lié au Covid19 reste inférieur à celui enregistré dans notre pays malgré les privations de libertés imposées aux Français depuis des semaines.

Pire, le confinement limite l’exposition de la population française au Coronavirus. Selon l’Institut Pasteur, au 11 mai prochain, seuls 5,7% des Français auront été exposés au Covid19.

Ce très faible taux d’exposition au virus de la population française enterre de facto la possibilité d’une immunité collective. En effet, au sein d’une population donnée, environ sept personnes sur dix doivent être exposées au virus pour espérer une immunité collective.

Alors que la crise sanitaire du Coronavirus a débuté en 2019, nous n’avons toujours pas de masques, pas de gans et pas de tests de dépistage en quantités suffisantes alors que nos voisins allemands dépistent massivement depuis des semaines. Bilan ? Las Allemands meurent beaucoup moins du Covid19 que les Français..

Les conséquences sociales et sociétales du confinement stricts à la Française vont durement impacter la qualité de vie des Français. Nos amis suédois ou allemands ont manifestement mil fois mieux géré cette crise sanitaire que nous à en croire les chiffres.

Après cette crise sanitaire, des réponses devront nécessairement être apportées. Pourquoi ne pas avoir uniquement confiné les personnes à risques ? Pourquoi le gouvernement a-t-il été incapable de fournir rapidement et de manière massive, des masques et des tests de dépistage ?

Les consignes de tolérance zéro contre les Français n’ayant pas correctement rempli leur attestation de déplacement alors que le confinement en banlieue n’est pas correctement respecté, entraînent de facto une nouvelle fracture entre les Forces de l’ordre et la population.

Les médias se plaisent à montrer les Français applaudissant les personnels soignants à 20h depuis leurs fenêtres. Mais les Forces de l’ordre, elles, pourtant en premières lignes dans cette crise sanitaire, ne sont pas dans la boucles des remerciements..

L’impopularité des missions qui nous sont ordonnées par le gouvernement est évidemment responsable de ce manque de gratitude de la population envers nos services.. Regrettable.

Selon Christophe Castaner, le confinement se passe bien : quelqu’un va-t-il oser dire la vérité au ministre de l’Intérieur pour qu’il sorte enfin de sa bulle ?

castaner confinement police gendarmerie masques gans tests banlieues

Toutes les nuits, nos collègues interviennent dans des banlieues transformées en zones de guerre..

Pendant que le gouvernement montre ses muscles en faisant verbaliser à 135 euros la maman sortie avec une attestation remplie au crayon de papier, l’autorité de l’Etat est piétinée à chaque seconde dans les quelques 600 cités interdites de la République..

Les violences intra-familiales explosent.

De nombreux Français développent des pathologies mentales à cause du confinement comme dépression, stress, attaques de panique et anxiété..

Les classes moyennes vont devoir payer durant des décennies les conséquences économiques d’un confinement strict rendu obligatoire en raison des carences politiques de ce gouvernement, incapable de fournir masques, gans et tests de dépistage aux Français.

Alors non, le confinement ne se passe pas bien du tout monsieur le ministre ! Les conséquences sur la vie des Français sont dramatiques et vont produire des effets à très long terme.

Il faut que la Macronie sorte de l’angélisme et regarde la vérité en face. Il faut cesser de mentir aux Français. Les policiers sont les premiers à être confrontés aux conséquences sociales et sociétales de ce terrible confinement.

Confinement : dénoncer son voisin est-il devenu un sport national ? Pourquoi ne pas verbaliser aussi les délateurs ?

covid 19 dénonciation appel 17 police gendarmerie verbalisation

Tous les jours nos services reçoivent des appels de personnes qui dénoncent un voisin, un collègue ou un proche pour non respect du confinement.

Si ces délations en disent long sur la mentalité de certains de nos concitoyens, elles restent, fort heureusement, marginales par rapport à la masse des 67 millions de Français.

A l’heure où le gouvernement adore verbaliser les Français, il pourrait utilement créer une contravention à 135 euros pour dénonciation abusive du non respect du confinement, ce qui aurait probablement le mérite de désengorger nos lignes d’urgence..

En revanche, notre syndicat de police rappelle aux Français qu’ils sont invités à nous signaler toutes les violences dont ils auraient connaissance et à contacter le 17 s’ils soupçonnent un crime ou un délit en cours comme un cambriolage ou un braquage par exemple..

Le Covid19 s’est-il échappé d’un laboratoire P4 de Wuhan financé en partie par la France ?

cazeneuve wuhan laboratoire P4 février 2017 covid19 chine

Notre syndicat de police est très attentif à ne pas relayer de fake news. Mais cette exigence ne doit pas nous interdire rechercher la vérité.

Si la théorie du professeur Luc Montagnier relative à la création humaine du Covid19 à partir du virus du Sida est très contestée, l’hypothèse d’une fuite d’un virus naturel échappé d’un laboratoire de Wuhan est avancée par plusieurs spécialistes.

La piste du mangeur de pangolin semble donc de moins en moins crédible et la question de savoir si certaines personnes ont caché des informations susceptibles d’éviter la pandémie va indéniablement se poser.

Alors que la ville de Wuhan était en pleine épidémie de Covid19, les passagers aériens en provenance de Chine débarquaient à l’aéroport Roissy Charles de Gaule sans aucune mesure sanitaire, pas même une simple prise de température.

Selon les pouvoirs publics, les mesures de températures des passagers ne servaient à rien, comme les masques pour les policiers d’ailleurs..

Le coeur de notre métier, c’est d’oeuvrer pour la manifestation de la vérité. Nous attendons donc que toute la lumière soit faite par la justice sur cette sinistre affaire. Les Français ont le droit de savoir de quoi ils meurent.