Gilets jaunes contre policiers, policiers contre pompiers, usagers contre cheminots : la Macronie joue-t-elle les pompiers pyromanes ?

pompiers policiers gendarmes manifestation 15 octobre violences gaz macrymogène

Le premier ministre Edouard Philippe menace les cheminots ayant exercé leur droit de retrait ce week-end de poursuites judiciaires !

Monter des Français contre des Français.. Comme c’est facile..

Le syndicat France Police – Policiers en colère appelle nos concitoyens à ne pas tomber dans le piège mortifère de la division et propose une convergence des luttes !

27.000 policiers dans la rue le 2 octobre pour la marche de la colère, 10.000 pompiers sur le pavé parisien le 15 octobre, la SNCF paralysée le week-end du 18 et 19 octobre.. Si une grande manifestation rassemblant tous les cocus du système s’organisait, combien serions-nous dans les rues et sur les ronds-points ?

10.000 selon le gouvernement pour 3 millions de manifestants réels ?

Plus de 500.000 Catalans descendent actuellement dans les rues pour se faire entendre et refuser la concentration des pouvoirs entre les mains de quelques-uns à Madrid.

Le 17 Novembre 2018, le syndicat France Police – Policiers en colère avait comptabilisé plus d’un million de manifestants partout en France, décompte qui nous a valu d’être boycotté à vie par BFM WC..

La question de la convergence des luttes doit maintenant être posée si, à un moment donné, l’on veut être efficaces et ne pas passer son temps à jouer à la lacrymogène avec nos amis pompiers..

police espagnole catalognecatalogne france police indépendantistes

Zorro est arrivé.. Pour faire oublier le fiasco de l’attentat de la Préfecture de Police de Paris commis au coeur même des services secrets français, Christophe Castaner affirme avoir déjoué un nouveau 11-Septembre !

castaner 11 septembre

A n’en pas douter, des individus radicalisés rêvent de rééditer en France l’opération terroriste du 11-Septembre 2001. Mais delà à y parvenir..

Faire croire à l’opinion publique qu’on a évité un détournement d’avion pour une mission suicide, c’est juste prendre les Français pour des imbéciles.

Avec le renforcement des mesures de sûreté aérienne, une opération terroriste de type 11-Septembre, si elle est toujours possible, n’est pas pour autant à la portée des premiers pieds nickelés apprentis terroristes venus..

Si un gamin radicalisé d’une vingtaine d’années est capable avec quelques potes de détourner un avion et de le jeter sur la Tour Eiffel, il y a de quoi s’inquiéter..

Tout ce qui est excessif et insignifiant.. Une fois de plus, le travail des services de police est instrumentalisé à des fins politiciennes par un exécutif désireux de faire oublier ses multiples échecs en matière de sécurité.

LBD et GLI contre les Gilets jaunes mais impunité totale pour une ZAD installée en plein coeur de Paris par les bobos d’Extinction Rébellion

extinction rébellion zad paris gilets jaunes castaner lallement hidalgo

Alors que l’on ordonne à nos collègues de systématiquement disperser et verbaliser tout regroupement de Gilets jaunes dans la capitale au motif du trouble à l’ordre public, depuis maintenant une semaine, des militants écologistes bloquent la liberté de circulation de nombreux parisiens sur le secteur du Châtelet.

Mais étonnement, les policiers n’ont pas l’autorisation d’intervenir pour faire évacuer le secteur et rétablir l’ordre public.. Pire, cette manifestation non déclarée, donc illégale, a même le soutien officielle d’Anne Hidalgo en personne, elle qui exigeait pourtant toujours plus de répression contre les parias Gilets jaunes dans sa ville..

Comment expliquer cette vision à géométrie variable du maintien de l’ordre public dans la capitale ?

Contrairement aux Gilets jaunes qui critiquent le gouvernement et exigent davantage de démocratie, les revendications d’Extinction Rébellion à la sauce Greta Thunberg, ne dérangent personne.

Au contraire, l’écologie permet à nos politiciens de faire croire à l’opinion publique qu’ils agissent sur la question alors que les publicitaires et le gouvernement poussent les Français à toujours plus consommer, donc à toujours plus polluer, au nom de la sacro-sainte croissance..

De nombreux parisiens se plaignent auprès de nos services de l’inaction de la police nationale. S’agissant d’une affaire d’ordre public, les plaignants doivent s’adresser au Préfet de police Lallement et non au commissariat de quartier.

Alors que les radars fixes ont pratiquement tous disparus, le nombre de morts sur les routes a baissé de 2,8% en septembre !

gilets jaunes radars sur les routes baisse du nombre de morts.png

Le gouvernement avait accusé les Gilets jaunes de mettre la sécurité des automobilistes en danger en neutralisant les radars fixes.. Bilan ? Moins de radars fixes, c’est moins de morts sur nos routes..

Les chiffres sont implacables : les radars n’apportent rien en matière de sécurité routière. Leur seul intérêt ? Créer un impôt déguisé pour faire les poches des Français.

Taxes sur les carburants, péages, prix exorbitants du stationnement et des assurances, obsolescence programmée de certaines pièces de mécanique.. Les automobilistes sont des vaches à lait.

En raison de leurs cycles de travail atypiques, une majorité de policiers sont contraints de prendre leur véhicule pour se rendre au service. Mais alors que le budget voiture explose, les salaires, eux, ne suivent pas..

France Police – Policiers en colère a toujours pensé que les radars étaient inefficaces.

Pour être efficace, il faut traquer les chauffards (conduite dangereuse, conduite sans permis) et lutter contre l’alcool et la drogue au volant. Mais cette politique implique de déployer des patrouilles mobiles banalisées et nécessite donc des effectifs supplémentaires qui ne rapporteront jamais autant d’argent dans les caisses de l’Etat qu’un bon vieux radar fixe dissimulé en bas d’une longue descente..

Pendant l’hommage national rendu ce matin à nos collègues victimes du terrorisme, l’igpn humiliait l’ensemble des personnels du ministère de l’intérieur en plaçant six fonctionnaires de police en garde à vue pour une prétendue affaire de violences policières remontant au mois d’août

IMG_20191008_120114.jpgAlors que la police nationale enterrait ses morts ce matin, dans le même temps, l’igpn plaçait six de nos collègues en garde à vue en pleine cérémonie d’hommage national pour une prétendue affaire de violences policières remontant au mois d’août à St Ouen.

Le syndicat France Police – Policiers en colère exige des excuses officielles pour cette innomable provocation envers l’ensemble de notre profession.

Qui a pu prendre une telle décision au moment où la France et nos collègues pleuraient leurs morts ? Comme peut-on à ce point humilier l’ensemble des personnels du ministère de l’intérieur à un moment si solennel ?

Notre syndicat France Police – Policiers en colère appelle l’ensemble des syndicats de police à faire bloc, à réagir à cette insupportable provocation et demande à messieurs Macron et Castaner de prendre des sanctions à l’encontre l’igpn.

On a assassiné une seconde fois nos collègues tombés au champ d’honneur, victimes de la barbarie du terrorisme islamiste.

Christophe Castaner affirme en direct au JT de 13h de TF1 qu’il ne démissionnera pas et qu’il bénéficie du soutien du syndicat Unité SGP Police FO !

castaner unité SGP Police FO syndicat démission police nationale.png

Après l’appel du syndicat de police Alliance police nationale à voter Macron en 2017, le syndicat Unité SGP Police FO serait-il la seconde courroie de transmission de la Macronie au sein de la police nationale ?

La confédération syndicale Force Ouvrière serait-elle inféodée au gouvernement comme le sont déjà la CFDT et la CFTC ?

Où est la rebelle Linda Kebbab, elle qui plagie régulièrement les positions de France Police – Policiers en colère sur les plateaux pour, in fine, qu’Yves Lefebvre maintienne Christophe Castaner sous perfusion ?

Le patron de Force Ouvrière (FO), le très anonyme Yves Veyrier, doit clarifier la position de sa confédération vis-à-vis du pouvoir politique en place. Les militants de Force Ouvrière ont le droit de savoir précisément pour qui ils militent.. Les travailleurs ou le gouvernement ?

Pour couper court immédiatement aux médias et autres internautes « intelligents » qui vont accuser France Police – Policiers en colère d’être proche de l’extrême droite, pour que tout soit clair, on emmerde le RN ! Notre position ? Tous pourris.. Ils se servent tous des policiers pour faire des voix aux élections et se goinfrer de fric.. C’est dit.

Watergate suite à l’attentat de la préfecture de police de Paris : la conférence de presse du parquet national antiterroriste est juste effroyable. Tout le monde savait mais personne n’a rien fait.. Le syndicat France Police – Policiers en colère sort de son silence et livre un constat sans concession

castaner nunez lallement attentat préfecture de police de paris.png

1. Le naufrage des services de renseignement a été rendu possible par deux facteurs :

– La destruction du renseignement par l’absurde fusion Renseignements Généraux (RG) et Direction de la Surveillance du Territoire (DST) imposée par Nicolas Sarkozy à des fins politiciennes.

– La police politique de la pensée unique qui interdit de soupçonner un converti de radicalisation et d’enquêter sur lui, faute de quoi l’on est immédiatement traité d’islamophobe.

2. La politique en matière de renseignement conduite par l’ancien directeur de la DGSI et actuel n°2 du ministère de l’Intérieur, Monsieur Nunez, qui a orienté les missions des services secrets vers la lutte contre ses opposants politiques en tant que militant Lrem, à savoir les Gilets jaunes, au détriment de la lutte antiterroriste.

3. L’obsession du gouvernement à ordonner systématiquement des enquêtes IGPN dès qu’une banale intervention de police critiquée, nuit à ses intérêts politiques plutôt que de se concentrer sur les collègues présentant une réelle menace pour la société.

4. Un système législatif très protecteur des personnes radicalisées qui rend particulièrement compliqué leur révocation de la fonction publique.

5. Une hiérarchie médiocre, en dessous de tout, obsédée par les primes et les avancements, qui ne veut surtout pas faire de vague et qui ne pense qu’à produire du chiffre pour favoriser sa carrière.

Si les oppositions appellent à la démission de Christophe Castaner, il va de soit que sa démission ne réglera pas tout.

Monsieur Nunez doit également faire sa valise. En outre, c’est toute l’organisation des renseignements qui doit être revue de fond en comble, à commencer par l’IGPN, transformée en arme de communication massive par la Macronie.

On comprend mieux pourquoi le président Macron ne voulait plus être protégé par la police nationale mais plutôt par des gardes du corps privés à la sauce Benalla.

Lorsque l’on voit le degré d’infiltration de nos services par des personnes radicalisées, l’affaire Riss en octobre 2018 en est la preuve, on s’aperçoit de l’ampleur du chantier..

Michaël Harpon était notre frère d’arme, du moins le croyait-on. Aujourd’hui le syndicat France Police Policiers en colère ne demande pas de faire la chasse à nos collègues musulmans dans la police nationale mais uniquement de révoquer ceux qui sont en lien avec la mouvance radicale.