Enseignante braquée par son élève avec une arme à Créteil : avant mai 1968, les mauvais élèves se prenaient des coups de règle sur les doigts. Désormais, ce sont eux qui ont pris le pouvoir dans les lieux d’enseignement

professeur braquée arme

Indignations, stupéfactions, consternations.. Les leaders d’opinion semblent découvrir la réalité de la société française, façonnée par leur idéologie de l’enfant-roi.

L’ordonnance de 1945 sacralise le mineur délinquant, le rendant quasiment intouchable.

Ce texte consacre l’impunité totale des mineurs. C’est bien cette loi qui est directement responsable des flambées de violences commises par des mineurs de plus en plus jeunes et de plus en plus agressifs.

Alors qu’il apparaît indispensable d’ouvrir des centres de redressement fermés pour mineurs délinquants en régime sévère sur le modèle américain, l’idéologie Dolto reste la pensée unique de l’Establishment.

L’actualité nous éclaire un peu plus sur le sens caché du doigt d’honneur exhibé en présence du Chef de l’Etat

macron doigt d'honneur

Vous vous souvenez de Sabine Paturel, la chanteuse kitch des années 80 ? Apparemment, ce n’est pas la seule à faire des « bêtises »..

Le 30 septembre dernier, Emmanuel Macron s’était invité chez un jeune délinquant à Saint-Martin, l’exhortant à trouver du travail.

« Il ne faut pas rester comme ça, faire des bêtises. Les braquages c’est fini, ta mère mérite mieux que ça » lui avait recommandé le chef de l’Etat.

Le doigt d’honneur du jeune chenapan, exhibé sur un cliché photographique devenu aussi célèbre que celui de Jacques Tati, a suscité passions et réflexions, mettant la rédaction de Télérama en ébullition.

Telle une création de Victor Vasarely, l’œuvre a été décortiquée sous toutes les coutures jusqu’à l’orgasme artistique. N’est-ce pas là tout le sens du doigt d’honneur et de sa symbolique, renvoyant au phallus à l’époque du philosophe grec Diogène de Sinope ?

Le jeune chérubin, au majeur vigoureux, a été malencontreusement condamné mercredi à huit mois de prison dont quatre avec sursis pour détention de stupéfiants et rébellion pour possession de 25 pochons de cannabis.

Il a toutefois été relaxé pour les faits de violences commis contre les gendarmes au moment de son interpellation (on a frôlé l’incident diplomatique..).

Cette nouvelle péripétie au monde merveilleux des Bisounourses nous éclaire d’avantage sur le sens caché (pour certains) du doigt d’honneur adressé par le garnement en présence du Chef de l’Etat..

Emmanuel Macron avait déclaré aimer « chaque enfant de la République, quelles que soient ses bêtises ». Mais aurait-il tout de même une petite préférence entre un voyou notoire et un agent de la force publique ?

La sécurité publique fête ses 25 ans ! Ses personnels ne sont pas un ramassis de flics alcooliques et dépressifs comme certains le disent, il s’agit bien de policiers d’élite !

colloque DCSP POLICE NATIONALE.jpg

Franck Jimenez et Smail Khaldi participent actuellement au colloque organisé pour les 25 ans de la sécurité publique.

Christophe Castaner vient de prononcer son premier discours officiel en tant que ministre de l’Intérieur sous le regard affûté de nos deux collègues.

Au-delà des discours, France Police – Policiers en colère attend surtout des actes !

Nos collègues de sécurité publique sont les personnels les plus déconsidérés de la profession. Porter une tenue d’uniforme est, pour beaucoup, le symbole d’une carrière ratée.

Ce mépris de l’uniforme est symptomatique de la décadence de notre société qui désacralise le sacré.

Soyons fiers de notre uniforme et de ses couleurs !

Le 17 avec nos amis du 18 et du 15, secourent et sauvent chaque année des dizaines de milliers de vies humaines.

Les fonctionnaires de la sécurité publique ne sont pas un ramassis de flics alcooliques et dépressifs comme aimeraient le faire croire certains. Ces fonctionnaires sont capables d’intervenir sur tous les types de missions. Leur polyvalence et la diversité de leurs missions en font des policiers d’élite.

Discipline, Valeur et Dévouement ! Cette devise, les policiers de la DCSP la font vivre à chaque instant ! Rendons leur hommage !

colloque 25 ans sécurité publique castaner.jpg

smail khaldi et franck jimenez

Grand jeu-concours pour les nuls en politique ! Tirage au sort parmi les bonnes réponses. De nombreux lots à gagner dont un voyage aux Seychelles !

melenchon bennala.png

Question : Quels sont les points communs entre Benalla et Mélenchon ?

Réponse n° 1 : Être au-dessus des lois.

Réponse n° 2 : Jouir d’une impunité totale.

Réponse n° 3 : Être de gauche.

Réponse n° 4 : France Police – Policiers en colère ment, il n’y a pas de voyage aux Seychelles à gagner.

Réponse n° 5 : Je coche toutes les réponses.

Tentez votre chance !

Suite au scandale du fichage clandestin de ses membres, le patron de Force Ouvrière, Pascal Pavageau, jette l’éponge

pavageau

Nos collègues d’Unité SGP POLICE FASMI FO fichés par leur centrale syndicale, ubuesque ! Surtout au regard des positions de FO qui s’est toujours opposé aux fichiers de police au nom des libertés publiques et individuelles.

France Police – Policiers en colère est le seul syndicat 100 % autonome du ministère de l’Intérieur. Nous sommes les seuls à pratiquer un syndicalisme 100 % corporatiste.

Et lorsqu’on assiste au naufrage du syndicalisme français, on ne regrette pas notre choix..

Violences en réunion commises hier par les leaders de la France Insoumise contre nos collègues : où est l’égalité de traitement entres citoyens ? Où est la plainte du ministre Castaner ?

perquisition melenchon

Les images montre clairement des faits de violences contre les policiers. L’un de nos collègues fini au sol.

On y voit également Jean-Luc Mélenchon bousculer physiquement le procureur de la République et l’un de nos collègues.

N’importe quel groupe d’individus ayant commis les mêmes faits de violences en réunion aurait immédiatement fait l’objet de poursuites judicaires (interpellations, placements en garde à vue).

Jusqu’à quand va-t-on baisser le pantalon devant les groupes de pression ? Où est l’autorité de l’Etat dans cette affaire ?

L’impunité des élus de la France Insoumise ne peut qu’encourager le citoyen lambda à lui aussi se victimiser, et donc agresser en état de « légitime défense » les policiers.

C’est bien le message subversif que tente de faire passer ce parti politique qui n’a rien de républicain lorsqu’on moleste les personnels de police et de justice.

Au fond, quelle différence entre la racaille de cité qui nous caillasse et le comportement des élus de la France Insoumise hier ?

Le ministre Castaner doit déposer plainte au nom de notre institution contre les auteurs de ces faits insupportables qui affaiblissent un peu plus notre profession.

Monsieur Moix aura beau jeu de répéter que la police chie dans son froc après ces images..