Attentat à Lyon 7 : un prêtre a été touché par balle devant son église. La Macronie est totalement disqualifiée pour assurer la sécurité des Français ! Démission !

Honteux ! Après la décapitation d’un prof d’histoire en Île-de-France et les assassinats de catholiques à Nice, le gouvernement n’a, comme d’habitude, absolument rien fait à part de la communication.

Ne nous y trompons pas, la Macronie ne mène aucune guerre contre les islamistes. La seule réponse du gouvernement est d’utiliser nos collègues comme plantes vertes devant les lieux de culte et les cimetières !

Non ce n’est pas une blague ! Des collègues gardent des cimetières en cette période de la Toussaint !

Pour ne pas froisser les Dupond-Moretti et autres islamo-gauchistes qui refusent toutes mesures attentatoires aux libertés des terroristes, la Macronie préfère ne rien faire à part mettre des policiers et des militaires partout dans les rues.

La seule obsession de Castex, c’est le respect de l’Etat de droit en matière de lutte anti-terroriste. Autant dire qu’il faut attendre que l’islamiste ait fini de décapiter sa victime pour envisager des poursuites judiciaires.

Etonnamment lorsqu’il s’agit d’incarcérer 67 millions de Français chez eux pour une mauvaise grippe, le respect des libertés fondamentales passe aux oubliettes..

Si pour l’heure la piste islamiste n’est pas encore avérée dans cette attaque à Lyon, il n’en demeure pas moins que le gouvernement est en-dessous de tout en matière de lutte anti-terroriste.

Pauvre France..

41,5 millions d’heures supplémentaires non payées dans la police nationale et l’hôpital public : la Cour des comptes dénonce des dysfonctionnements structurels !

Alors que l’ex-ministre Castaner avait déclaré ne rien devoir aux policiers, la facture pour l’Etat s’élèverait à plus de 1 milliard d’euros en incluant les 6,2 millions d’heures supplémentaires stockées dans la fonction publique territoriale !

Alors que le gouvernement ne fait pas crédit aux automobilistes pour payer les contraventions au stationnement, l’Etat refuse de régler ce qu’il doit aux agents publics..

Du fric pour payer ministres, députés, sénateurs et autres nantis de la République mais s’agissant des policiers et des soignants, les caisses sont vides..

Circulez, il n’y a rien à voir..

On nous prend vraiment pour des cons.

Nouvelles décapitations islamistes dans une église à Nice : Castex doit présenter sa démission !

Qu’a fait le gouvernement depuis la décapitation du prof d’histoire ? Rien à part de la communication !

Cinq bosniaques expulsés et une association dissoute en Conseil des Ministres.. C’est ça la fameuse guerre que livre le gouvernement aux islamistes..

Poutine a réglé le problème du terrorisme Tchétchène en Russie. Israël en a fait de même avec le terrorisme islamiste palestinien. Le président Philippin Rodrigo Duterte est en train de gagner la guerre contre les narcotrafiquants.

Le point commun entre ces pays ? Les dirigeants politiques ne se laissent pas influencer par les Dupond-Moretti, Mélenchon, Taubira et autres islamo-gauchistes.. En outre, ces Etats n’ont pas délégué leur souveraineté judiciaire à la Cour européenne des droits de l’homme..

La classe politique française est en-dessous de tout. Après cet énième attentat, quelle est la réponse des pouvoirs publics ? Protéger les lieux de culte !

Au lieu d’aller chercher les terroristes, nos collègues vont donc servir de plantes vertes devant les églises, les synagogues et les mosquées !

Le terroriste est un clandestin tunisien issu des filières d’immigration illégale passant par Lempedusa. Notre syndicat France Police – Policiers en colère alerte depuis des années sur la présence de djihadistes infiltrés parmi les clandestins.

Mais plutôt que de leur interdire l’entrée de notre territoire, des politiciens et des associations d’aide aux migrants financées avec de l’argent public facilitent cette immigration clandestine sur notre sol.

Cédric Herrou a été blanchi par la justice et érigé en héro par l’Establishment alors qu’il aide des migrants à entrer clandestinement en France.

Les politiciens vont à nouveau tenir de grands discours et multiplier les hommages pour récupérer des voix aux élections. Mais comme toujours, ces effets d’annonces ne seront pas suivi d’effets sur le terrain..

Les islamo-gauchistes appuyés par la Cour européenne des droits de l’homme ont totalement triomphé et leur idéologie a coulé notre Nation.

Expulser systématiquement les clandestins et incarcérer fichés S et dealers dans un bagne à Cayenne comme à la belle époque, c’est cela mener une guerre et non pas allumer des bougies en pleurnichant.

Le gouvernement part en guerre contre le terrorisme islamiste en dégainant un pistolet à eau !

Suite aux décapitations et autres tueries de masse perpétrées sur le sol français par les djihadistes, la Macronie montre ses muscles.. Et ça vaut le détour !

Bilan de cette guerre impitoyable menée par la France aux islamistes ? Cinq membres d’une famille bosniaque expulsés pour avoir tondu une fille et l’association BarakaCity dissoute en conseil des ministres..

Face à une telle fermeté des pouvoirs publics, les terroristes tremblent..

Si la France compte réellement expulser tous les extrémistes islamistes se trouvant sur notre territoire, le gouvernement va pouvoir ouvrir un pont aérien avec charters à la sauce Pasqua..

Mais que les progressistes se rassurent, la double peine ayant été supprimée, cette expulsion vers Sarajevo restera une action isolée pour les besoins de la communication gouvernementale..

La lutte contre les Français ne respectant pas suffisamment scrupuleusement le confinement sera sans nul doute bien plus efficace que celle contre le terrorisme..

Collègues ! A vos procès-verbaux électroniques !

On nous prend vraiment pour des cons..

Alors que Dupond-Moretti est aux petits soins pour défendre les libertés des terroristes islamistes, la Macronie va réincarcérer 67 millions de Français pour une mauvaise grippe..

Pourquoi confiner 67 millions de Français alors qu’une quinzaine de millions de patients sont réellement à risques ?

A Naples, le reconfinement a entraîné de graves émeutes, la population n’acceptant plus la dictature sanitaire imposée.

Tôt ou tard, une partie des Français vont se révolter contre la destruction de leurs libertés fondamentales et les forces de l’ordre vont se retrouver en premières lignes pour y faire face.

Notre société a besoin d’apaisement. Les choix politiques actuels risquent de plonger la France dans la guerre civile.

De nombreux médecins, experts et scientifiques dénoncent la politique du reconfinement. Les conséquences de cette mesure ultra-liberticide sur le plan social et sociétal sont incommensurables.

Nous payons aujourd’hui le prix de la destruction de notre système de santé ayant entraîné l’insuffisance de lits de réanimation.

Notre syndicat France Police – Policiers en colère est très inquiet des conséquences des mesures susceptibles d’être annoncées ce soir par le président Macron.

Après avoir encouragé les Français à prendre leurs vacances de la Toussaint, le gouvernement envisage de réincarcérer nos concitoyens en leur promettant une permission de sortie pour Noël.. On nous prend vraiment pour des cons..

Scandale ! Alors que la Macronie impose de graves atteintes aux libertés fondamentales de nos compatriotes, le gouvernement est incapable de fournir en quantité suffisante un simple vaccin contre la grippe !

Rupture de stock ! Alors que les pouvoirs publics orchestrent une grande campagne marketing pour inciter les Français à se faire vacciner contre la grippe, plusieurs de nos collègues et leurs familles ne peuvent pas se faire vacciner, faute de dose disponible en pharmacie..

Les Français n’ayant pas pu se faire vacciner contre la grippe, s’ils décèdent de la grippe, seront-ils comptabilisés « morts Covid » ?

Il est absolument scandaleux que les forces de l’ordre et leurs familles ne puissent pas se vacciner contre la grippe alors qu’elles sont particulièrement exposées à la Covid en raison même de leur profession au contact du public.

Si une personne contracte simultanément la grippe et le Covid, on peut légitimement s’inquiéter des conséquences d’une telle double infection virale.

Le syndicat France Police – Policiers en colère exige que le gouvernement fournisse sans délai les doses de vaccin contre la grippe nécessaires pour assurer la couverture vaccinale la plus large possible aussi bien des forces de l’ordre que du public.

Pendant que les terroristes décapitent tranquillement les enseignants en pleine rue, les forces de l’ordre sont occupées à procéder à 32.033 contrôles et à dresser 4.777 contraventions pour non respect du couvre-feu

Hier, lors d’un débat relatif au Covid sur la plateau de Jean-Marc Morandini sur Cnews, Philippe Herlin du CNAM, a accusé le gouvernement de manipulation affirmant que l’objectif était de créer une peur pour exercer un contrôle social de la population. Le couvre-feu est, selon lui, un moyen de faire taire la contestation et de mettre une chape de plomb sur la population.

Le mois dernier, une tribune signée par près de 350 scientifiques, universitaires et professionnels de santé critiquant la dérive de la politique sanitaire du gouvernement a été censurée par les médias. Parmi les signataires, figuraient notamment les Professeurs Christian Perronne, Jean-François Toussaint et Laurent Toubiana.

Les chiffres démontrent clairement que l’ultra-majorité des personnes à risques sont les patients très âgés ou présentant plusieurs facteurs de comorbidité. Dans ce cas, pourquoi ne pas mettre en place une politique ciblée de confinement visant uniquement les populations fragiles au lieu de priver l’ensemble des Français de leurs libertés fondamentales ?

La question mérite d’être posée. Mais ceux qui la posent sont très largement censurés et insultés de complotistes.

Les conséquences sociales et sociétales liées aux mesures ultra-liberticides prises par la Macronie risquent d’entraîner la France dans un chaos absolu. Ajoutées à l’islamisme radical, le risque de guerre civile prédit par le général Pierre de Villiers est bien réel.

Si la France plonge dans la guerre civile, policiers, gendarmes, douaniers et surveillants pénitentiaires en seront les premiers touchés. Les pouvoirs publics jouent avec le feu. Les politiciens doivent sortir de leur bulle et mesurer les conséquences que risquent d’entraîner la mise en œuvre de politiques très autoritaires à un peuple épris de libertés.

Décapitation de Samuel Paty et hommage national à 19h30 : pas de vague ! Le grand bal des hypocrites en marche !

Suite à son cours sur la laïcité, la principale du collège de Samuel Paty aurait invité l’enseignant à s’excuser devant sa classe tandis que de son côté, l’inspecteur d’Académie aurait réprimandé le prof, lui rappelant les « règles de neutralité et de laïcité »..

Alors que beaucoup de Français affirment que l’on refuse de recueillir leurs plaintes, les parents d’élèves islamistes ont été reçus avec le tapis rouge pour déposer plainte contre Samuel Paty pour diffusion d’images pédopornographiques..

Lorsqu’il avait encore sa tête, ce malheureux enseignant s’est retrouvé tout seul face au rouleau compresseur de l’Administration. Il s’agit bien du même rouleau compresseur qui pousse tant de nos collègues chaque année au suicide..

Seul face à l’Education Nationale. Seul face aux parents d’élèves islamistes. Seul face à l’enquête judiciaire.. Samuel Paty a vécu l’enfer jusqu’à se faire décapiter en sortant de son lieu de travail après avoir été vendu par des élèves contre quelques euros..

Vivant, Samuel Paty dérangeait, il faisait des vagues. Mais décapité, l’enseignant devient sympathique et nos bons politiciens veulent bien lui rendre un hommage national..

On nous prend vraiment pour des cons..

En juin dernier, des Tchétchènes avaient attaqué des maghrébins à Dijon. Scandale médiatique et réactions indignées de nos politiciens qui avaient promis de montrer les muscles. Bilan ? Quelques mois plus tard, un Tchétchène décapite tranquillement un prof en pleine rue..

La France est devenue un paillasson sur lequel délinquants, criminels et islamistes s’essuient les pieds en toute impunité.

Selon le président Macron, les Islamistes ne passeront pas.. Regrettable que le Chef de l’Etat ne se rende pas compte que les terroristes ont déjà remporté la guerre depuis bien longtemps. Pour preuve : une majorité d’enseignants déclarent s’autocensurer, comme d’ailleurs beaucoup de policiers, de gendarmes ou de douaniers qui préfèrent parfois laisser couler pour éviter d’être traités de racistes ou d’islamophobes et de se retrouver mis en cause par leur administration..

Impunité totale pour les islamistes et tolérance zéro pour les braves gens qui dépassent la vitesse autorisée de 1 km/h sur autoroute ou qui ne sont pas confinés à 21h02.. Pauvre France..

Notre syndicat France Police – Policiers en colère apporte son soutien sans faille à l’ensemble des soignants, enseignants et autres fonctionnaires broyés par leur administration comme le sont tant de nos collègues policiers, gendarmes et douaniers.

On ne lâche rien ! Force et honneur !

Nos collègues ont abattu le terroriste islamiste ayant décapité un professeur d’histoire à Conflans-Sainte-Honorine. Arrêtons l’angélisme et maintenons en détention ou expulsons les Djihadistes !

En France, on continue à décapiter comme aux plus grandes heures de l’Etat Islamique en Syrie..

Le mobile de cet attentat barbare ? L’équarrisseur aurait été contrarié par un cours de l’enseignant portant sur la liberté d’expression autour des publications de Charlie Hebdo.

Combien de morts faudra t-il pour que ce gouvernement se réveille et sorte de sa léthargie ?

Il est urgent de couper toutes les prestations sociales aux personnes radicalisées ou délinquantes. Ces individus doivent être expulsés de leurs logements sociaux. Ils ne doivent plus pouvoir bénéficier de la CAF et de la Sécurité sociale, y compris l’AME.

En outre, il est impensable de libérer prochainement les Djihadistes partis combattre en Syrie. Ces criminels doivent être maintenus en détention administrative sans limite dans le temps ou expulsés vers des Etats voyous.

Beaucoup de professeurs subissent au quotidien les conséquences de la radicalisation dans notre pays. Des collèges et des lycées sont devenus des zones de non-droit où les petits caïds font régner la terreur sans que l’Education Nationale ne bouge le petit doigt.

Notre syndicat apporte ce soir tout son soutien au corps enseignant endeuillé.

Force et honneur.

Travaillez, payez, regardez la télé et dormez !

De 135 à 1.500 euros d’amende pour les français qui oseraient mettre un nez dehors le soir.. Et attention, pas plus de six personnes dans les domiciles privés !

Si le gouvernement passe son temps à s’inquiéter des atteintes aux libertés portées par les forces de police et de gendarmerie aux dealers et autres djihadistes, s’agissant des libertés individuelles et collectives des braves gens, la macronie ne s’embarrasse pas de gant et avance sans masque..

A l’heure où Dupond Moretti veut vider les prisons, les Français (ceux qui respectent la loi et payent impôts et contraventions), viennent d’être à nouveau condamnés à du ferme avec une peine de plusieurs mois d’incarcération à domicile.. Et il n’y aura pas d’aménagement de la sanction !

Les indicateurs sont clairs. L’ultra-majorité des décès liés au covid concerne des personnes âgées avec des pathologies aggravantes.

Doit-on pour autant laisser mourir nos anciens ? Évidemment non. Mais pourquoi ne pas confiner exclusivement les patients à risques et laisser les autres vivre normalement ?

Dans quelle mesure tout ce cirque arrange t-il la macronie, lui permettant ainsi d’éviter d’aborder les sujets politiques qui dérangent ?

Selon les médias, Macron aurait reçu TOUS les syndicats de police ce matin. C’est évident faux. Notre organisation, pourtant la cinquième sur l’échiquier syndical au sein du ministère de l’intérieur, n’a pas été conviée.

Seuls les syndicats macronistes ont été reçus à l’Elysée. Et pour cause ! Ce sont eux qui vont être chargés d’encourager nos collègues à appliquer la tolérance zéro dans le cadre des mesures liberticides décidées par le gouvernement pour combattre une mauvaise grippe.

Exercice d’équilibriste, puisqu’il faut, dans le même temps, faire accepter aux policiers, aux gendarmes et aux douaniers qu’ils se fassent massacrer sans réagir par la racaille, faute de loi suffisamment protectrice en matière de légitime défense pour les forces de l’ordre..

Il ne faudrait surtout pas qu’un policier riposte au risque de mettre le feu aux citées.. Mais chut !

Pas de vague. Pas de bavure. Collègues ! À vos procès-verbaux électroniques !