Rassemblement en mémoire de Benjamin Quilès et de sa veuve Sarah devant le TGI de Toulouse

france police policiers en colère ffoc.png

La compagne de Benjamin Quiles, le policier assassiné sur le parking de la discothèque toulousaine, était présente ce mardi devant le tribunal de grande instance de Toulouse. Elle soutient l’action du Syndicat France-Police qui a déposé plainte contre un internaute qui se réjouissait de la mort de Benjamin sur les réseaux sociaux.

« Nous sommes présents au tribunal de grande instance de Toulouse aujourd’hui pour soutenir Sarah, la compagne de Benjamin Quiles, le policier assassiné le 20 juillet sur le parking de la discothèque L’Esméralda », explique Cédric Delage, le secrétaire national du syndicat France police. Fin juillet, son syndicat a décidé de déposer plainte contre un internaute toulousain qui, au lendemain de la disparition de Benjamin, s’était réjoui de la mort de ce policier sur les réseaux sociaux,  » il avait exprimé ses sentiments par plusieurs tweets haineux ou incitant à la haine », précise Aurélie Laroussie, la présidente des Femmes de force de l’ordre en colère, qui soutient l’action du syndicat France police.

«Je ne lui pardonnerai pas»

Tony devait comparaître mardi à la barre du tribunal correctionnel mais l’audience a été renvoyée au 26 novembre.  » On espère qu’il sera sévèrement puni, c’est abject, je ne lui pardonnerai pas », confie Sarah la compagne du défunt, présente elle aussi pour assister à l’audience. « C’est à l’image de notre société, la haine et la violence sont partout. On écrit tout et n’importe quoi sur les réseaux sociaux. Il faudra trouver la bonne réponse pénale. Mais j’ai confiance en la justice », prévient Me Kamel Benamghar, l’avocat de France-Police.

https://www.ladepeche.fr/2019/09/10/un-internaute-juge-pour-setre-rejoui-de-la-mort-dun-policier-assassine-a-toulouse,8405054.php

benjamen quiles sarah france police policiers en colère

Le syndicat France Police – Policiers en colère annonce sa participation à la marche nationale de la colère le mercredi 2 octobre 2019 à Paris

marche de la colère policière 2 octobre 2019 alliance police nationale unité sgp fo unsa alternative cfdt.png

Suite aux deux réunions préparatoires (le 04/09/2019 au siège de la CFE – CGC et le 09/09/2019 au siège d’Alliance Police Nationale), notre organisation syndicale a accepté de participer à cette marche nationale de la colère en intersyndicale.

Nous diffusons ci-après le communiqué de presse commun validé hier par l’intersyndicale :

Tous les corps de policiers : actifs, Ads, administratifs, techniques et scientifiques,

unis dans la lutte contre le suicide et les agressions pour :

1. L’amélioration de la qualité de vie au travail.
2. Une véritable politique sociale pour les agents du ministère de l’Intérieur (transports, logement, restauration, garde d’enfants, mutuelle..).
3. Une réponse pénale réelle, efficace et dissuasive.
4. La défense de nos retraites.
5. Une loi de programmation ambitieuse pour un service public de qualité,

Appellent à une marche nationale de la colère à Paris,

Le mercredi 2 octobre 2019 à partir de 12H30.

Policiers attaqués et brûlés à l’engin explosif à Grigny : alors que Christophe Castaner s’était immédiatement rendu sur les lieux de la pseudo intrusion de Gilets jaunes à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, notre ministre de l’Intérieur n’a toujours pas réagi sur son compte Twitter pour dénoncer un acte de guerre contre la République

grigny

Pour avoir dérangé les dealers à Grigny, nos collègues ont été attaqués par « des jeunes » avec des engins explosifs et incendiaires.

Un collègue a dû faire usage de son arme de service en tirant vers le sol pour se dégager. Il a été brûlé aux avant-bras.

C’est dans ce même quartier que nos collègues avaient été immolés en octobre 2016 dans leur véhicule administratif lors d’une mission statique de protection d’une caméra de vidéosurveillance.

Cette nouvelle attaque est la preuve que les pouvoirs publics n’ont pas levé le petit doigt depuis trois ans pour tenter de lutter contre les réseaux criminels ayant pris le contrôle de cette cité.

Où est la fermeté du gouvernement lorsqu’il s’agit des gangs de narcotrafiquants des cités ? La Macronie va-t-elle envoyer l’armée et les blindés dans les banlieues comme elle a su le faire contre les Gilets jaunes ? Tolérance zéro contre les opposants politiques mais impunité totale pour les criminels, les vrais..

Plutôt que d’aller écraser les gangs qui prennent en otage la population des quartiers, la priorité ministérielle du jour est d’annoncer une nouvelle mesurette anti-suicide : l’ouverture d’une ligne téléphonique pour les policiers psychologiquement impactés par la réalité du métier..

castaner pitié salpêtrièreblindés gilets jaunes

Le syndicat France Police – Policiers en colère, les Femmes des Forces de l’Ordre en Colère (FFOC) et le Collectif Libre et Indépendant de la Police de Haute-Garonne (CLIP 31) organisent conjointement un rassemblement ce mardi 10 septembre 2019 à 13h30 devant le Palais de Justice de Toulouse

syndicat france police policiers en colère ffoc clip femmes des forces de l'ordre en colère collectif libre et indépendant de la police.png

Cette manifestation rendra hommage à la mémoire de notre collègue Benjamin Quilès, sauvagement assassiné en juillet dernier sur un parking de la banlieue toulousaine, dans l’indifférence générale.

Suite à une plainte déposée par France Police – Policiers en colère, sera jugé mardi après-midi devant la première chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Toulouse, un individu ayant fait l’apologie sur internet de l’assassinat de notre collègue Ben.

En mémoire de Benjamin et en soutien de sa veuve Sarah, enceinte, tous les collègues sont invités à participer à ce grand rassemblement pour dire stop à la haine et à la violence contre les forces de l’ordre.

Les masques tombent ! Le n° 2 du ministère de l’Intérieur Laurent Nunez annonce qu’il va prendre sa carte à Lrem et affirme être résolu à se lancer en politique.. Mais depuis des mois, n’a-t-il pas déjà les deux pieds en politique ?

nunez.jpg

« Le parti sait qu’il peut compter sur mon engagement total pour ces campagnes qui arrivent » a lancé l’ancien patron de la DGSI, interrogé sur les élections municipales et régionales à venir.

Pendant que monsieur Nunez va faire campagne pour la Macronie, qui va s’occuper de la sécurité des Français et des problèmes des policiers ? Mystère..

Comme souvent, notre maison sert de tremplin pour la carrière politique de quelques-uns pendant que tous les cinq jours un policier se suicide, portant ainsi le macabre bilan à 49 morts depuis le 1er janvier..

Cité Maison blanche dans le charmant 14e arrondissement de Marseille, qu’est-ce qui choque Mélenchon et la bien-pensance ?

brésil BOPE police nationale

Les assassinats sur fond de guerre des gangs de narcotrafiquants ? Les immeubles insalubres qui s’effondrent ? La violence exercée par la racaille contre la population la plus fragile du quartier ? Non, pas du tout ! Ce qui consterne l’élite « intellectuelle » française, c’est un écusson du BOPE brésilien arboré par l’un de nos collègues !

Plutôt que de s’occuper de rétablir l’ordre public dans une cité phocéenne tombée sous la coupe du crime organisé, la préfecture des bouches-du-Rhône promet des suites disciplinaires contre ce policier n’ayant probablement pas suffisamment baissé son froc face aux dealers..

Provoquer les dealers marseillais sur leur territoire avec un écusson du BOPE ; insupportable pour ceux qui ont choisi leur camp depuis bien longtemps..

bope police

Le syndicat France Police – Policiers en colère a répondu favorablement à l’invitation du syndicat Alliance Police Nationale pour participer à une réunion préparatoire d’organisation de la marche blanche devant se tenir courant septembre

police nationale

Smail Khaldi et Eric Roman se rendront au siège de la CFE – CGC ce mercredi 4 septembre pour représenter France Police – Policiers en colère à la table de l’intersyndicale police.

Avec 49 suicides de fonctionnaires de la police nationale depuis le 1er janvier, l’heure n’est pas à la division syndicale sur cette question.

Nous participerons donc aux travaux préparatoires au sein de l’intersyndicale dans un esprit constructif avec la seule ambition de sauver des vies de policiers.

Logos-syndicats-600x531