Policiers assassins ! Des manifestants hurlent leur haine des policiers en pleine rue à Perpignan le 2 août 2019

appel à la haine contre la police

Aujourd’hui lors d’une manifestation de récupération de la mort tragique de Steve Caniço, des agitateurs insultent publiquement la police nationale en pleine rue dans l’indifférence générale !

Plutôt que de s’occuper des permanences LREM taguées, le gouvernement ferait mieux de s’inquiéter de la haine anti-flics déversée en pleine rue par des militants politiques de l’ultra gauche.

Comment la mairie de Perpignan et la Préfecture peuvent-elles accepter un tel tsunami de haine à l’encontre des policiers ?

Les policiers ne sont pas responsables de la politique conduite par ce gouvernement. Il est inacceptable que notre profession serve de bouc émissaire pour s’en prendre indirectement à Christophe Castaner.

Le ministre de l’Intérieur actuel est manifestement le plus détesté de la cinquième République. Cette situation est préjudiciable à notre Institution.

Le syndicat France Police – Policiers en colère lui demande d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Appel à rassemblement en soutien des policiers et gendarmes le mardi 10 septembre 2019 à 13h30 !

benjamin quiles et sarah

Suite à la plainte déposée par le syndicat France Police – Policiers en colère contre l’internaute Tony Castillo, ce dernier a été interpellé et placé en garde à vue mercredi matin par la BRI Toulouse.

Il sera jugé en septembre prochain pour apologie de crime d’atteinte volontaire à la vie par voie électronique et diffamation envers un dépositaire de l’autorité publique par voie électronique.

Pour rappel, suite au meurtre de notre collègue Benjamin Quiles, cet internaute avait posté le commentaire suivant sur notre page Facebook : « je vais pas pleurer la mort d’un SS, ils gazent des femmes, enfants (…) Le policiers SS se sont les vrais voyous (…) Les rois des voyous qui se gavent sur vos culs (…) Mais ça fait un de moins quand même..

Notre syndicat est partie civile dans cette affaire et reversera l’intégralité des dommages et intérêts obtenus à la veuve de notre collègue sauvagement tué.

Notre avocat, Maître Kamel Benamghar, nous représentera à l’audience. Nous l’en remercions grandement.

Nous appelons nos collègues à se rassembler un peu avant l’audience à 13h30 devant le tribunal de grande instance de Toulouse le 10 septembre prochain pour dire STOP à la haine déversée sur les réseaux sociaux contre les policiers et les gendarmes par des individus pensant jouir de l’anonymat sur internet.

Pour l’heure, les services du ministre de l’Intérieur n’ont pas voulu déposer plainte contre cet internaute. Nous le déplorons.

Monsieur Castaner est sans doute débordé par les affaires de tags des permanences d’élus LREM mais il serait bien qu’il fasse son job de ministre de l’Intérieur en déposant plainte contre ceux qui portent atteinte à la police nationale et à ses personnels.

La haine déversée chaque seconde sur les policiers et les gendarmes via les réseaux sociaux pèse lourdement sur le moral de nos collègues les plus fragiles avec les conséquences que nous connaissons en matière de dépressions et de suicides.

A l’avenir, France Police – Policiers en colère n’hésitera pas à déposer à nouveau plainte contre ceux qui viendraient déverser leur haine sur nos réseaux sociaux.

COPJ Tony Castillo police nationale

Affaire Steve Caniço : tant que Christophe Castaner restera ministre de l’Intérieur, la police nationale sera systématiquement soupçonnée de bavures. Si monsieur Castaner a le sens des responsabilités, il doit en tirer les conclusions qui s’imposent

steve

Selon Edouard Philippe, Christophe Castaner ne serait pas fragilisé. Si le ministre de l’Intérieur n’est pas fragilisé, en revanche, la police nationale est elle, bel et bien fragilisée.

Il est regrettable de ne pas avoir retrouvé le corps de la victime plus tôt. La découverte très tardive de la dépouille a un impact sur les opérations de médecine légale et par conséquent sur la manifestation de la vérité.

L’état de dégradation très avancé du corps ne permettra pas de connaître l’heure exacte de la noyade.

Il est regrettable de ne pas s’être donné les moyens de retrouver le corps plus rapidement. On arrive à retrouver un avion disparu au milieu de l’Atlantique mais on a mis plus d’un mois pour retrouver un corps dans un fleuve à quelques dizaines de mètres du lieu de la disparition..

Rien n’indique qu’il existe un lien de causalité entre la chute de monsieur Caniço et l’intervention policière selon les conclusions de l’enquête de l’IGPN.

Quoi qu’il en soit, la maire de Nantes Johanna Rolland porte une lourde part de responsabilités dans cette tragédie.

Avoir autorisé la tenue d’une telle manifestation musicale à quelques mètres de la Loire est criminel.

Le quai Wilson n’offrait pas les garanties de sécurité suffisantes pour un tel rassemblement.

Avec seulement 2 agents de sécurité et un barrièrage partiel, le dispositif de sécurité était inadapté.

Au moins dix personnes sont tombées à l’eau. Dans ces conditions, c’est presque un miracle qu’il n’ait eu qu’une seule victime.

Les organisateurs ont également une responsabilité puisqu’ils ont refusé de couper le son à l’heure prévue, tout comme les individus ayant jeté des projectiles sur nos collègues à leur arrivée.

On n’ignore pour l’heure les circonstances réelles dans lesquelles Steve Caniço est tombé à l’eau. Chute accidentelle ? Poussé volontairement à l’eau par une tierce personne qui lui voulait du bien ?

L’enquête ouverte pour homicide volontaire y répondra peut-être ou pas..

Quoi qu’il en soit, le gouvernement est intransigeant en terme d’ordre public lorsqu’il s’agit des Gilets jaunes ou de jeunes fêtards alcoolisés.

Par contre, l’exécutif est inexistant lorsqu’il s’agit de rétablir l’ordre républicain dans les quartiers.

La fusillade d’Ollioules sur fond de guerre des gangs pour le contrôle du marché du trafic de stupéfiants à la Seyne-sur-Mer en dit long sur les priorités de ce gouvernement..

steve caniço policeFRANCE-POLITICS-MISSING-INVESTIGATION-POLICE

Conditions de travail au commissariat de police d’Albertville : alors que le préfet de police vient de se faire installer une toute nouvelle climatisation à 10.000 euros avec télécommande, en photos la clim de nos collègues à Albertville !

climatisation commissariat albertville

Un vieux ventilateur détérioré sans pied qui a dû être planté dans un cône de lubeck récupéré.. Pour alimenter le Rescom situé à 4 mètres de la prise électrique, un fil a été scotché au mur.. On n’arrête pas le progrès..

commissariat albertville climatisation insalubre ruinelallement climatisation

Fusillade d’Ollioules : pendant que le gouvernement mobilise les forces de police et de gendarmerie sur les Gilets jaunes, les dealers prennent peu à peu le pouvoir et massacrent la population française

ollioules fusillade dealers

Les règlements de comptes entre gangs de narcotrafiquants de la Seyne-sur-Mer se poursuivent. Hier soir, trois morts supplémentaires sont à dénombrer dont une malheureuse vacancière abattue en pleine rue d’une balle perdue dans le dos lors d’une fusillade à la Kalashnikov.

Plutôt que de harceler les Gilets jaunes et de s’en prendre aux automobilistes, l’exécutif ferait mieux de s’occuper des criminels, des vrais, ceux qui contrôlent les quelques 600 cités interdites disséminées un peu partout sur le territoire.

Les protagonistes de la fusillade d’hier soir étaient parfaitement connus et identifiés comme appartenant à des réseaux de trafiquants de stupéfiants. Mais naturellement, ces individus ont été laissés libres..

La cité Berthe à la Seyne-sur-Mer est un supermarché de la drogue ouvert 24h/24h où le commerce de stupéfiants se déroule au grand jour sous les yeux de nos collègues depuis des années. Mais démanteler ces réseaux n’est ni la priorité du gouvernement ni celle de la justice..

A noter que le maire d’Ollioules a touché le fond en suppliant « les parents des enfants qui sont trop souvent livrés à eux-mêmes de les garder chez eux » et en réclamant des renforts policiers.

Non monsieur le maire, il ne s’agit pas d’enfants mais bien de criminels. Quand on massacre des gens à la Kalashnikov on est sorti de l’enfance..

Non monsieur le maire, les parents de ces dealers ne feront rien pour les garder chez eux. Ces parents sont souvent d’ailleurs à l’image de leur progéniture et profitent des avoirs criminels générés par leurs rejetons.. Arrêtez l’angélisme..

Non monsieur le maire, des renforts de police n’y changeront rien. Le problème n’est pas policier. Ce sont les orientations politiques ultra-laxistes à l’égard des dealers et l’absence de sanction judiciaire qui sont en cause, pas la police qu’on presse comme une éponge et qu’on utilise sur d’autres missions plus utiles aux politiciens..

cité berthe la seyne sur mer

« Ne pas me réanimer ».. Cette nuit, un jeune collègue d’Aulnay-sous-Bois s’est suicidé avec son arme de service

policiers suicides

Le collègue a été retrouvé ce matin avec ce mot à coté de lui « ne pas me réanimer ». Le bilan s’élève désormais à 44 ou 45 victimes selon les sources et tout ceci dans l’indifférence générale.. Il s’agit du 5e suicide en 7 jours au sein de la police nationale..

Si l’éducation nationale avait été touchée par une telle vague de suicides, il y aurait eu des manifestations massives dans les rues et les politiciens auraient été aux petits soins pour les enseignants, Brigitte Macron en tête.. Mais s’agissant des flics, tout le monde s’en fout..

Ce qui intéresse les médias en ce moment, ce sont les vacances des ministres et autres députés, épuisés par la crise des Gilets jaunes.. Etonnement, les politiciens, eux, ne se suicident pas malgré le prétendu surmenage dont ils se plaignent en permanence..

Pas d’argent pour le commissariat de police de Fontainebleau mais des gros sous pour la clim à 10.000 euros du Préfet de police de Paris Didier Lallement !

castaner lallement nunez

L’ancienne climatisation avait le défaut de ne pas avoir de télécommande.. Et pour installer la nouvelle, des ouvriers d’Etat ont été mobilisés en dehors des « horaires de bureau » pour ne pas déranger le haut fonctionnaire en pleine cogitation sur les Gilets jaunes pendant qu’à Limeil-Brévannes les dealers ont pris le contrôle de la ville en terrorisant la mairie..

Les ouvriers d’Etat chargés de l’installation de la nouvelle clim du Préfet étaient par conséquent indisponibles en journée pour des interventions urgentes dans les services de police.. Mais ce n’est pas grave.. La clim était prioritaire..

Pendant que le Préfet de police est bien au frais dans son bureau, aucune solution n’a été trouvée pour nos collègues de Fontainebleau qui continuent de travailler dans un bâtiment menaçant de s’effondrer..

Deux poids, deux mesures.. Comme toujours..

mur d'enceinte commissariat de police de fontainbleaulimeil brevannepolice fontainbleau commissariat vetuste ruine insalubre