Estimation de la participation à l’acte 22 des Gilets jaunes : 90.000 manifestants à 17h00 selon le décompte du syndicat France Police – Policiers en colère

acte 22 gilets jaunes estimation de la participation.png

Les violences à Toulouse démontrent l’inefficacité totale de la fameuse loi anticasseurs. Il s’agit bien de poudre de perlimpinpin destinée à faire croire aux Français que cet exécutif est ferme sur les questions de sécurité alors que l’Etat a été chassé des banlieues par la racaille.

Lors de l’affaire « Ange Dibenesha », le Showbiz est immédiatement monté au créneau pour dénoncer de prétendues violences policières. Etonnamment, ces bobos bien-pensants ignorent les milliers de policiers et de manifestants blessés dans le cadre des Gilets jaunes à cause de la Macronie, sourde et aveugle aux revendications du peuple de France.

Castaner en représentation aujourd’hui à l’hôpital des Gardiens de la Paix pour parler des suicides dans la police nationale !

igpn

Lors de son allocution, le ministre de l’Intérieur va-t-il parler de son bilan ?

– Un suicide tous les quatre jours dans la police nationale depuis le 1er janvier.

– Des dizaines de manifestants GJ mutilés suite aux ordres donnés aux collègues de faire un usage très intensif des LBD40 et des GLI-F4 pour museler la rue.

– En remerciement d’avoir sauvé la Macronie, des centaines d’enquêtes IGPN ouvertes contre les policiers pour fautes « individuelles ».

– Une délinquance et une criminalité qui explosent partout en Métropole et en Outre-mer.

Avec un tel bilan, dans n’importe quelle entreprise privée, les dirigeants auraient pris la porte depuis longtemps ! Mais pas en France où plus votre bilan est désastreux plus vous êtes maintenus dans vos fonctions !

Plus nos collègues se suicident, plus les hauts fonctionnaires, commissaires en tête, touchent des primes, à l’instar des grands patrons.

Mais est-ce étonnant, lorsqu’on a transformé la police nationale en une entreprise du CAC40 qui doit produire des statistiques comme d’autres produisent des dividendes ?

Il n’aura échappé à personne que les suicides au sein de la police nationale touchent quasi exclusivement le corps d’encadrement et d’application (gradés et gardiens de la paix).

Etonnement, le taux de suicides chez les commissaires et les hauts fonctionnaires est indicible.. Et après, on nous expliquera que nos collègues gradés et gardiens de la paix se suicident pour des motifs privés alors qu’ils ont été réduits à un état proche de l’esclavage par une élite sans scrupule..

Le ministre de l’Intérieur n’a pas jugé utile de nous inviter à sa grande messe ce matin à Paris. Ca tombe bien, nous n’avions aucune envie de l’entendre justifier l’injustifiable..

castaner nunez

Violences policières : après avoir expliqué durant des mois que les Gilets jaunes étaient tous des factieux, BFM TV se retourne désormais contre la police nationale

police gendarmerie violences policières

France Police – Policiers en colère dénonce depuis des mois une grossière manipulation médiatico-politique. La macronie essaye de réduire le mouvement des Gilets jaunes à un simple affrontement entre d’un côté, des casseurs factieux et de l’autre, des policiers violents commettant bavures sur bavures.

Pendant que de pseudos spécialistes autoproclamés se masturbent intellectuellement sur la question du maintien de l’ordre, on évite de parler du fond, à savoir le ras-le-bol des Français de la politique conduite par ce gouvernement.

Le colonel de gendarmerie Di Meo vient de dénoncer publiquement des violences policières dans le cadre des Gilets jaunes. Soit. Mais si violences policières il y a eu, cette violence est exclusivement celle du gouvernement, pas celle des policiers qui ne font qu’appliquer les ordres ultra-répressifs reçus de la part l’autorité administrative.

Les revendications portées par les Gilets jaunes restent soutenues par au moins 75% des Français.

Dans le même temps, un sondage publié aujourd’hui indique que 76% des Français ont confiance dans leur police, tandis que 39% des sondés jugent le maintien de l’ordre contre les Gilets jaunes « excessif ». Et ils sont 72% à penser que les policiers ne sont pas assez formés.

Les résultats de ce sondage indiquent très clairement que les Français ne sont pas dupes et qu’ils ont parfaitement conscience que la police nationale est instrumentalisée par des politiciens qui profitent du pouvoir que leur confère leur élection.

CRS violences policières

Jennifer, jeune maman de deux enfants âgés de 2 et 5 ans, souffre d’une leucémie aiguë. Vous pouvez faire quelque chose pour elle !

jennifer leucemie police policier greffe don du sang.jpg

Sans une greffe de moelle osseuse, elle ne peut espérer survivre. Son mari Olivier, collègue à Roanne, lance un appel pour trouver un donneur compatible.

La seule solution c’est que de nouveaux donneurs s’inscrivent sur les fichiers, en espérant que l’un d’eux soit compatible.

La démarche est toute simple, une prise de sang pour trouver le typage HLA.

Si vous voulez être inscrits sur les listes de donneurs potentiels, il faut vous rapprocher de l’établissement français du sang le plus proche de chez vous.

Merci d’avance de faire circuler l’info ! C’est important.

Estimation de la participation à l’acte 21 des Gilets jaunes : 110.000 manifestants à 16h15 selon le décompte du syndicat France – Police Policiers en colère

estimation participation gilets jaunes acte 21.png

Alors qu’un fonctionnaire de la police nationale se donne la mort tous les quatre jours (soit 23 morts depuis le 1er janvier), le gouvernement s’est parfaitement accommodé de la situation sociale du pays.

Même dans les pires régimes politiques de la planète, la rue exerce encore une micro-influence sur les dirigeants comme l’a démontré la mobilisation algérienne contre Abdelaziz Bouteflika. Mais pas en France où la rue et l’opinion publique indiffèrent totalement la Macronie !

Plus les gens manifestent et se plaignent, plus le gouvernement durcit sa politique contre la France qui se lève tôt.

Depuis vingt et une semaines, les grands gagnants sont les réseaux criminels de cités qui prospèrent pendant que le gouvernement utilise la police pour tenter de museler les Gilets jaunes.

Les grands perdants ? Le peuple lui-même et sa police qui souffre des mêmes maux, le taux de suicides dans nos rangs en étant la démonstration évidente.

Faire croire aux policiers qu’ils ont obtenu quelque chose avec le protocole d’accord signé par les syndicats majoritaires, c’est comme faire croire aux Gilets jaunes qu’ils ont obtenu 10 milliards d’euros.. Nous prendrait-on pour des cons ?

Estimation de la participation à l’acte 20 des Gilets jaunes : 120.000 manifestants à 16h selon le syndicat France Police – Policiers en colère

gilets jaunes acte 20 estimation participation

Malgré vingt semaines de mobilisation inédites depuis la Commune de Paris, le gouvernement n’a pas infléchi d’un iota sa politique de racket de la France qui se lève tôt.

Depuis maintenant 140 jours, nos collègues sont utilisés comme des larbins par ce gouvernement qui s’accommode parfaitement de cette situation.

Les policiers sont totalement pris en otage par les calculs politiciens de la macronie qui utilise nos collègues pour ne pas répondre aux revendications des Français et ainsi souffler le chaud et froid.

Au lieu de répondre à la grogne du peuple, messieurs Macron et Castaner préfèrent aller dialoguer avec les enfants dans les cours de récréation plutôt que de trouver une solution pour une sortie de crise.. Consternant.

Affaire Geneviève Legay : « une faute individuelle d’un fonctionnaire de police ». Vraiment ?

FRANCE-POLITICS-DEMO

Une information judiciaire vient d’être ouverte pour « violence volontaire par personne dépositaire de l’autorité publique » et, selon les médias, les investigations conduites par le juge d’instruction doivent notamment établir si notre collègue a volontairement ou non poussé la militante de 73 ans.

Mais de qui se moque-t-on ??? Où s’arrêtera donc cette hypocrisie ?

Pour rappel, le Préfet a ordonné à nos collègues de charger les manifestants. Et qu’est-ce qu’une charge ?

C’est précisément aller volontairement au contact des manifestants pour les pousser en utilisant nos boucliers.

Comment un policier qui a reçu l’ordre de charger et de disperser par la force un attroupement, peut-il commettre une faute individuelle en bousculant volontairement une manifestante, puisque c’est précisément ce qu’on lui a ordonné de faire ?

Dans l’affaire Legay, l’intentionalité de faire usage de la force contre les personnes est évidente dans la mesure où la charge ordonnée par le Préfet est une manœuvre tactique de maintien de l’ordre qui prévoit précisément de repousser les manifestants avec les boucliers pour les disperser.

La personne dépositaire de l’autorité publique ayant commis ces violences, si la justice estime que violences il y a eu, n’est autre que le Préfet lui-même agissant sur les instructions de ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et du gouvernement d’Edouard Philippe.

En tentant de rejeter sa faute sur l’un de nos collègues, cet exécutif n’assume pas sa politique répressive. Ce gouvernement préfère sacrifier des fonctionnaires de police sur l’autel de ses intérêts particuliers.

Les syndicats de police majoritaires qui incitent aujourd’hui nos collègues à toujours plus de répression contre les Gilets jaunes alors qu’on baisse en permanence la culotte devant la racaille de banlieue, seront les premiers demain à couper la tête des fonctionnaires du corps d’encadrement et d’application en conseil de discipline pour usage excessif de la force. C’est dit.