Estimation de la participation aux manifestations anti-pass sanitaire du 18 septembre 2021 : suite à l’audition de Bruno ATTAL à l’IGPN notre syndicat de police ne publiera pas les résultats de son comptage indépendant en signe de protestation !

Notre secrétaire national Bruno ATTAL a été convoqué cette semaine à l’IGPN où il a été entendu durant plusieurs heures comme un vulgaire criminel. La Macronie lui reproche ses positions syndicales contre le Pass sanitaire ! Selon l’IGPN, un syndicaliste n’aurait pas le droit d’adopter une position critique contre cette mesure pourtant jugée liberticide par des millions de Français et de policiers..

Allons-nous être incarcérés si nous donnons notre opinion sur les résultats de cette vaste fumisterie appelée Beauvau de la sécurité ?

Pour éviter des poursuites de la part de l’IGPN, nous avons désormais notre feuille de route : faire comme le syndicat de Linda Kebbab et d’Yves Lefebvre ! Soutenir et voter Macron ! Cirer les pompes du ministre de l’Intérieur ! Exécuter les collègues dans l’affaire Zecler ! Etre pour le pass sanitaire ! Exiger toujours plus de répression contre les opposants à la Macronie lors des manifestations et demander dans le même temps aux collègues de lever le pied dans les banlieues contre les dealers.. Unité SGP Police FO, le syndicat qu’il vous faut !

L’ingérence du ministère de l’intérieur dans la ligne des revendications syndicales portées par notre organisation professionnelle porte gravement atteinte au principe du pluralisme syndical ainsi qu’à la liberté d’opinion et d’expression syndicale. C’est le signe d’une démocratie en état de déliquescence.

Le système veut nous faire taire, c’est probablement que notre discours est de plus en plus audible !

Ne lâchons rien ! Jamais !

Vérité et liberté !

Bravo à Bruno ATTAL pour son courage et son combat au service des collègues, il nous rappelle notre regrettée Maggy Biskupski.

Force et honneur !

Estimation de la participation aux manifestations du 11 septembre 2021 : une hausse observée avec un décompte aux alentours 520.000 manifestants

Notre syndicat de police se félicite de l’action de la Justice contre Agnès Buzyn, mise en examen. Mais nous restons prudents sur les suites réelles de cette affaire. Nous n’oublions pas la grossière farce judiciaire dans l’affaire du sang contaminé..

Il est tant que les politiciens rendent des comptes de leurs actes et qu’ils ne bénéficient plus d’une totale impunité.

La Macronie sous le gouvernement d’Edouard Philippe avait interdit à nos collègues de porter un masque, les exposant ainsi que la population à une contamination au coronavirus. Leur faute ne doit pas rester impunie.

Force et honneur !

Estimation de la participation aux rassemblements du 4 septembre 2021 : 500.000 manifestants à 15h30

Notre syndicat de police est présent dans plusieurs cortèges cet après-midi ! Merci pour l’accueil chaleureux qui nous a été réservé !

Non à l’obligation vaccinale pour les Forces de l’ordre ! Non au pass sanitaire ! Liberté, liberté, liberté !

Merci à Bruno Attal qui a pris la tête du cortège parisien !

On ne lâche rien ! Force et honneur !

Manifestations contre le pass sanitaire du samedi 4 septembre 2021 : Bruno ATTAL conduira une délégation du syndicat France Police – Policiers en colère demain au défilé pour la liberté prévu au Champ de Mars à Paris !

Alors que les syndicats de police soutiennent de concert le pass sanitaire et la vaccination obligatoire programmée pour nos collègues, le syndicat France Police – Policiers en colère reste plus que jamais mobilisé pour défendre la liberté des policiers et des Français en matière de choix de santé.

L’obligation vaccinale et le pass sanitaire constituent deux mesures qui portent gravement atteinte aux libertés fondamentales de l’individu. Il s’agit pour nous de diktats sanitaires relevant du totalitarisme.

De plus, il n’est pas inutile de souligner que malgré une campagne vaccinale totale, la vie d’après ne reprend pas normalement. Pour preuve, Israël maintient ses frontières fermées, terrorisé par la menace des variants.

Des traitements contre le coronavirus existent mais les gouvernements préfèrent recourir à la vaccination de masse en délaissant les autres pistes de soins.

Rien ou presque n’est fait pour augmenter nos capacités d’accueil en réanimation.. La seule et unique réponse au Covid est invariablement la même : un vaccin dont l’efficacité contre les variants reste très incertaine.

Se faire injecter un produit dans le corps doit rester une décision personnelle. Et celui qui fait le choix de ne pas se faire vacciner ne devrait pas être traité comme un lépreux au Moyen Âge.

Notre syndicat de police n’est pas contre le vaccin, nous sommes d’ailleurs très majoritairement vaccinés chez France Police. Mais nous nous battrons pour que nos collègues qui ne souhaitent pas se faire vacciner puissent être respectés dans leur choix de santé sans en subir les conséquences sociales et professionnelles.

Collègues ! Nous sommes mobilisés ! Liberté, liberté, liberté ! Vous pouvez compter sur notre organisation professionnelle !

Comme vous le savez, ces combats nous coûtent. Notre militantisme contre la vaccination obligatoire et le pass sanitaire ou encore nos revendications en faveur d’une réforme de la légitime défense pour les policiers et les gendarmes, dérange l’Establishment.

Bruno ATTAL est opportunément convoqué le 15 septembre prochain à l’IGPN et il fait l’objet d’attaques incessantes de la part des autres syndicats de police.

Mais malgré les pressions, vous pouvez compter sur nous pour ne rien lâcher !

Avec détermination. Force et honneur !

Estimation de la participation aux rassemblements anti pass sanitaire.. Bruno Attal convoqué par l’IGPN.. Le point pour cette journée du 28 août 2021.

Alors que notre syndicat de police a dénombré 490.000 manifestants contre le pass sanitaire aujourd’hui partout en France, le secrétaire nationale du syndicat France Police – Policiers en colère, Bruno Attal, est convoqué en septembre devant l’IGPN pour manquement au devoir de réserve.

A ce stade, l’IGPN n’a pas souhaité indiquer à Bruno Attal les propos exacts qui lui sont reprochés.

Maître Gilles William Goldnadel le défendra dans le cadre de cette procédure administrative.

Une nouvelle fois, force est de constater que les opposants à la politique conduite par la Macronie sont persécutés.

Bruno Attal est le seul à réellement défendre les policiers. Ce combat lui vaut des menaces de mort sur les réseaux sociaux, des attaques incessantes de la part des syndicats de police majoritaires et, maintenant, des poursuites administratives.

Notre syndicat de police est plus que jamais derrière Bruno Attal. Nous comptons sur nos collègues ainsi que sur la population pour le soutenir dans cette nouvelle épreuve. Nous gagnerons nos justes combats. L’Histoire nous donnera raison.

Pour la liberté, et avec Force et honneur !

Estimation de la participation aux rassemblements anti-pass du 21 août 2021 : 480.000 manifestants partout en France

Au moment où la vaccination a été scandaleusement rendue obligatoire pour nos collègues gendarmes et que cette oukase sanitaire risque de s’appliquer aux fonctionnaires de la police nationale, la société civile se mobilise massivement pour dénoncer la dictature sanitaire impitoyable mise en place par la Macronie.

Il parait évident que le Covid est opportunément utilisé à des fins politiques pour fracturer la société française en deux camps en vue de l’élection présidentielle à venir.

D’un côté, les gentils qui acceptent la vaccination et la destruction de leurs libertés au nom d’une mauvaise grippe et de l’autre, les ordures qui ont le culot de critiquer la stratégie des sachants. Ces Français contestataires sont alors immédiatement qualifiés d’antisémites, de complotistes, d’extrémistes voire de criminels.. Rien que ça..

Notre syndicat de police tire la sonnette d’alarme. Une telle mobilisation en plein mois août laisse présager des manifestations encore plus massives en septembre avec un risque très élevé de graves troubles à l’ordre public.

Aucun de nos collègues n’a envie de revire des semaines de tensions avec la population lors de manifestations à haut risque.

En outre, notre syndicat s’opposera à toute obligation vaccinale pour les policiers.

Liberté, Liberté, Liberté ! Force et honneur !

Estimation de la participation aux rassemblements du 14 août 2021 contre le pass sanitaire : 460.000 manifestants partout en France !

Si une très légère baisse est observée pour ce week-end du 15 août, l’esprit des ronds-points tenus par les Gilets jaunes de la première heure s’invite dans ce combat pour la liberté.

Nous avons observé une hausse du nombre d’actions par rapport à la semaine précédente.

Des rassemblements concentrant légèrement moins de personnes mais plus nombreux, c’est la tendance pour ce week-end.

Pour compléter, week-end du 15 août oblige, notre dispositif d’observation et de comptage était moins dense qu’à l’accoutumée. Il nous a donc fallu un peu plus de temps pour fiabiliser nos chiffres avec une marge d’erreur de l’ordre de 20%.

Estimation de la participation à 15h aux manifestations contre le paSS sanitaire : 480.000 manifestants minimum partout en France

Notre estimation est réalisée sur la base de plus de 150 points de manifestations regroupant au moins 300 personnes. Nos chiffres sont calculés à partir d’un comptage de terrain combiné à un recueil de diverses sources fiables.

Une mobilisation aussi importante pour une première semaine d’août n’a jamais été observée en France.

Pendant que nos collègues sont massivement mobilisés au coeur des vacances d’été, les politiciens sont partis se mettre les orteils en éventail, regrettable.

Le rejet de la dictature sanitaire mise en place par la Macronie avec la complicité de l’ensemble des partis politiques d’opposition, est total. Il ne s’agit pas d’une petite poignée de complotistes agités..

Les décisions politiques autoritaires prises par nos dirigeants obligent une nouvelle fois les forces de l’ordre à faire face à des manifestations de grandes ampleurs.

Le gouvernement doit d’urgence revoir sa stratégie politique sanitaire pour éviter un embrasement de la situation et la constitution de rassemblements encore plus massifs à la rentrée en septembre.

Nos collègues n’envisagent pas de revivre le calvaire des manifestations de Gilets jaunes puissance X10 dans les semaines à venir.. C’est très clair.

Validation du paSS sanitaire par le conseil constitutionnel : la folie caporaliste l’emporte sur la raison libertaire..

Prochaine étape pour effacer du paysage public les Français qui refusent le vaccin et qui le font entendre ? Laisser les casseurs d’ultra-gauche s’infiltrer dans les manifs comme cela s’est passé pour les Gilets jaunes ? Ceux qui sont en désaccord avec le paSS sanitaire deviendront ainsi opportunément tous d’affreux séditieux complotistes qui cassent et tuent les autres, parce que non vaccinés et contestataires..

Des retraités volontaires pour contrôler les cartes d’identité et les paSS sanitaires des Français pendant que les flics ont l’interdiction de contrôler les dealers dans les cités et que nous n’avons pas le droit de prendre en chasse les braqueurs.. Est-ce une blague ? Non ! Pas du tout ! C’est l’une des nombreuses pistes tout à fait sérieuses envisagée pour faire respecter la dictature sanitaire mise en place dans notre pays..

La dernière fois que des Français ont contrôlé des Français en parallèle des services de police et de gendarmerie, c’était sous l’Occupation lorsque des miliciens à chapeaux se déplaçant en Traction, roulaient pour la Gestapo..

Notre syndicat de police n’est pas anti-vaccin, nous le répétons. La majorité de nos militants sont vaccinés. Mais nous ne voyons pas au nom de quoi il est possible d’exclure de la vie sociale une partie de nos concitoyens en raison d’un choix de santé qui leur appartient.

Policier brûlé au 2e degré au dos par un tir de mortier à Bonneuil-sur-Marne : il faut en urgence une réforme de la légitime défense permettant aux policiers et aux gendarmes d’ouvrir le feu sur les assaillants !

Cinq ans après les collègues immolés à Viry-Châtillon, rien n’a changé. Les collègues continuent de se faire cramer dans leurs véhicules de service en toute impunité !

Alors que l’Etat a été capable de déployer des moyens colossaux pour casser les mouvements indépendantistes corses et basques, l’exécutif ne lève pas le petit doigt lorsqu’il s’agit des dealers de cités..

Des muscles contre les Français qui refusent le vaccin mais pas de testicule face aux crevures qui tirent les policiers comme des lapins !

Et interdiction pour nos collègues de se défendre.. Dupond-Moretti veille au strict respect des droits et libertés de la vermine de banlieue, sa principale clientèle en tant qu’avocat mais aussi en tant que bon politicien..

Légitime défense ! Quel gros mot ! Nous allons encore nous faire traiter de syndicat d’extrême-droite par Linda Kebbab, elle qui refuse d’entendre parler de réforme de la légitime défense, préférant militer pour des lois bidons qui servent exclusivement les intérêts de la communication macroniste..

Aujourd’hui les policiers n’ont que deux alternatives : se laisser massacrer sans riposter et finir entre quatre planches ou se défendre et finir entre quatre murs !

Bienvenue en France !